Recherche
Se connecter

Pour doper ses ventes aux entreprises, Citroën crée Citroën Business

Publié par le

Avec Citroën Business, le constructeur automobile veut créer des lieux spécifiques dans les concessions et accroitre le nombre de vendeurs dédiés aux sociétés dans ses points de vente.

  • Imprimer

Maintenir et développer sa part de marché sur le segment des véhicules d'entreprises, qui représente déjà 42% des ventes de la marque aux chevrons. Tel est l’objectif du constructeur qui vient de créer Citroën Business, une gamme de produits et de services spécifiques développée à l’attention de sa clientèle entreprises (des PME de toutes tailles avec des flottes d’au moins quatre à cinq véhicules). Si la branche Entreprises existe depuis les origines de la marque, Citroën Business a vu le jour en février 2009. Cette initiative s'inscrit dans le cadre d'un plan de refonte globale de la stratégie de communication de marque et de relation client de l’entreprise.

Des « corners » pour les entreprises

Signe tangible de ce changement : la création de « business center » au sein du réseau commercial de la marque. « Le client identifiera clairement une concession avec une offre B to B grâce aux Business Center. Il y trouvera un vendeur Sociétés, il sera accueilli avec une signalétique spécifique, etc. », énumère Arnaud de Lamothe, directeur de Citroën Business. 200 concessions situées dans de grandes agglomérations françaises seront équipées d’ici à la fin de l’année d’un emplacement aux couleurs de Citroën Business. Le réseau, qui compte à ce jour 300 vendeurs Sociétés, envisage d’en recruter une quinzaine de plus cette année. « Nos 14 délégués commerciaux ont pour mission de calculer le potentiel de vendeurs dans les concessions et d’encourager un ou plusieurs recrutements en conséquence », relate Arnaud de Lamothe. Citroën Business, troisième sur le marché des sociétés, affichait, en 2008, une part de marché de 18% en progression de 10% en volume, sur un marché stable. La marque espère poursuivre cette montée en puissance grâce à cette nouvelle organisation.

La rédaction vous recommande

Sur le même sujet

5 idées reçues sur la tarification dynamique
Stratégie commerciale
5 idées reçues sur la tarification dynamique
vege - stock.adobe.com

5 idées reçues sur la tarification dynamique

Par Pierre Hébrard, fondateur et CEO de Pricemoov

La tarification dynamique consiste à ajuster ses prix à la hausse ou à la baisse en fonction du contexte d'achat. Cependant, les idées préconçues [...]

Les managers connaissent-ils vraiment la stratégie de l'entreprise ?
Stratégie commerciale
Les managers connaissent-ils vraiment la stratégie de l'entreprise ?

Les managers connaissent-ils vraiment la stratégie de l'entreprise ?

Par Aude David

Pour donner une vision à ses équipes et les faire adhérer à la stratégie de l'entreprise, les managers sont un maillon absolument indispensable. [...]

[Tribune] Qui paye le prix de la livraison gratuite?
Stratégie commerciale
[Tribune] Qui paye le prix de la livraison gratuite?

[Tribune] Qui paye le prix de la livraison gratuite?

Par Michael S. Levy (Deliver.ee)

La livraison gratuite, proposée par les principaux pure players e-commerce pour dominer le marché, oblige les autres à s'aligner sur ce modèle [...]

Les achats BtoB se développent sur mobile
Stratégie commerciale
Les achats BtoB se développent sur mobile

Les achats BtoB se développent sur mobile

Par Aude David

Alors que le m-commerce est une réalité en BtoC, les acheteurs professionnels recourent de plus en plus à leur smartphone pour se renseigner [...]