Recherche
Se connecter

La fédération de la vente directe en Europe a un nouveau nom

Publié par le

Dotée d'un nouveau nom et d'un code éthique établissant des règles de bonne conduite, la fédération de la vente directe en Europe souhaite montrer le dynamisme de son secteur.

  • Imprimer

Lors de son assemblée générale, qui s’est tenue à Bruxelles le 10 mai 2011, l’Association européenne de vente directe a décidé d’abandonner le nom FEDSA pour une nouvelle dénomination : SELDIA

D’autre part, elle a adopté un nouveau code d'éthique qui établit les règles de bonne conduite pour le secteur de la vente directe, tant du point de vue des sociétés que de leurs vendeurs et introduit la fonction d’administrateur européen du code. Cette nouvelle fonction viendra compléter les mesures déjà en vigueur dans le secteur afin de résoudre toute plainte qui ne pourra être adressée à un administrateur du code national.

“Ces décisions représentent une étape fondamentale dans la vie de notre organisation”, explique Philippe Jacquelinet, président de SELDIA et fondateur et dirigeant de l’entreprise Captain Tortue Group (spécialiste de la vente directe de prêt-à-porter pour femmes et enfants). "Nous accordons une importance primordiale à l’éthique dans notre profession; quant au nouveau nom, il concrétise les changements majeurs intervenus au sein de notre association ces 18 derniers mois, à savoir une nouvelle organisation interne, l’arrivée d’un directeur exécutif et de nouveaux adhérents. SELDIA est un nom de marque qui reflète parfaitement le dynamise de notre secteur."

En France, pour l'année 2010, les entreprises de vente directe adhérentes à la FVD (Fédération de la vente directe, présidée par François Failliot, directeur général de Stanhome World) ont réalisé un chiffre d'affaires de 1,8 milliard d'euros en progression de 7 % et ont créé 35 000 emplois.

Laurent Bailliard

Laurent Bailliard

Rédacteur en chef

Pas tout à fait old school, pas non plus de la génération Y, je suis comme beaucoup de journalistes de ma tranche d’âge à devoir faire mon métier avec [...]...

Voir la fiche

La rédaction vous recommande

Sur le même sujet

5 idées reçues sur la tarification dynamique
Stratégie commerciale
5 idées reçues sur la tarification dynamique
vege - stock.adobe.com

5 idées reçues sur la tarification dynamique

Par Pierre Hébrard, fondateur et CEO de Pricemoov

La tarification dynamique consiste à ajuster ses prix à la hausse ou à la baisse en fonction du contexte d'achat. Cependant, les idées préconçues [...]

Les managers connaissent-ils vraiment la stratégie de l'entreprise ?
Stratégie commerciale
Les managers connaissent-ils vraiment la stratégie de l'entreprise ?

Les managers connaissent-ils vraiment la stratégie de l'entreprise ?

Par Aude David

Pour donner une vision à ses équipes et les faire adhérer à la stratégie de l'entreprise, les managers sont un maillon absolument indispensable. [...]

[Tribune] Qui paye le prix de la livraison gratuite?
Stratégie commerciale
[Tribune] Qui paye le prix de la livraison gratuite?

[Tribune] Qui paye le prix de la livraison gratuite?

Par Michael S. Levy (Deliver.ee)

La livraison gratuite, proposée par les principaux pure players e-commerce pour dominer le marché, oblige les autres à s'aligner sur ce modèle [...]

Les achats BtoB se développent sur mobile
Stratégie commerciale
Les achats BtoB se développent sur mobile

Les achats BtoB se développent sur mobile

Par Aude David

Alors que le m-commerce est une réalité en BtoC, les acheteurs professionnels recourent de plus en plus à leur smartphone pour se renseigner [...]