Mon compte Devenir membre Newsletters

La vente directe veut se faire entendre

Publié le par

La Fédération de la vente directe (FVD) lance son première baromètre. Objectif : accroître la notoriété de la filière vente à domicile, qui, en 2013, réalisait 133 milliards de chiffre d'affaires dans le monde. Résultats en chiffres.

La vente directe veut se faire entendre

A l'heure où le chômage frappe la France, les métiers de la vente directe peuvent se targuer de générer 600 000 emplois, dont 34 000 créations nettes entre 2012 et 2013, et de profiter d'une croissance de +3,9% de CA sur la même période. Malgré ces résultats honorables, le délégué général de la Fédération de la vente directe (FVD), Jacques Cosnefroy, est persuadé que la filière pourrait faire beaucoup mieux si elle ne souffrait pas d'un manque de reconnaissance. Nous avons tous en tête l'image un peu vieillotte des réunions Tupperware... "Beaucoup ont une représentation négative du métier de la vente directe, particulièrement les jeunes et les étudiants", concède-t-il.

L'association, pour redorer le blason de ce métier commercial, décide de mieux communiquer notamment en créant un baromètre, dont la première édition a été présentée ce mardi 23 septembre à Paris. Cet indicateur, riche en enseignements, livre ses premiers chiffres :

  • 82% des entreprises de la vente directe considèrent que la fonction commerciale manque d'attractivité
  • 37% d'entre elles font face à une pénurie de candidats aux postes commerciaux
  • 77% des chefs d'entreprises de la vente directe sont optimistes quant à la santé de leur business à horizon 3/5 ans
  • 70% d'entre eux prévoient une hausse de leur CA d'ici 3 à 5 ans
  • Le taux d'accès à la formation en vente directe est 2,5 à 3 fois supérieur à la moyenne nationale
  • 25% des entreprises de la vente directe ont une école de vente interne
  • Les 3 canaux de recrutement les plus importants sont le réseau des clients (74%), la cooptation (69%) et Internet (environ un quart des recrutements)
  • 7 commerciaux sur 10 dans cette filière bénéficient du statut de Vendeur à domicile indépendant (VDI)

Toujours dans cet effort de promouvoir la profession, la FVD annonce la création d'une licence professionnelle Marketing et Management de la Vente directe, en partenariat avec l'Université Paris-Est Créteil, qui sera ouverte aux étudiants mais également aux travailleurs dès la rentrée 2015.

Au-delà du périmètre de la vente directe, la FVD a également annoncé la mise en place des Assises des métiers de la fonction commerciale, sous l'égide de l'Etat, qui rassembleront à Bercy le 27 octobre 2014 divers acteurs : professionnels, institutionnels, organisations patronales et syndicales. "L'objectif est de réfléchir sur l'avenir de la profession, et de faire de la fonction commerciale une filière d'excellence", précise Jacques Cosnefroy. Ce travail de réflexion de fond durera plusieurs mois, à l'issue desquels un livre blanc sera édité et remis à l'Etat, en octobre 2015.