Mon compte Devenir membre Newsletters

Comment se porte le business ? La réponse des commerciaux

Publié le par

Booster Academy et Meteojob ont eu la bonne idée d'interroger les commerciaux sur leurs vision et prévisions de l'évolution de leur business au cours de ces derniers mois et de ceux à venir. En voici les résultats.

Comment se porte le business ? La réponse des commerciaux

Va-t-on bientôt sortir de la crise ? Les affaires reprennent-elles ? Pour obtenir des réponses à ces questions, il est possible de suivre les indicateurs de conjoncture...ou de demander directement aux concernés ! C'est le parti-pris de Booster Academy, centre de formation spécialisé dans les fonctions commerciales, et de Meteojob, site dédié à l'emploi. Ces deux acteurs ont mené l'enquête auprès de commerciaux* afin de recueillir leur ressenti sur leur état du business, mais aussi leurs prédictions.

Le moral des commerciaux en berne

En juin 2013, pour 57% des commerciaux interrogés, le business de leur entreprise est en baisse en comparaison à juin 2012, contre 45% pour la période juillet-août. Et il ne s'agit pas de petites diminutions si l'on en croit le sondage : 81% de ceux qui estiment que leurs affaires ont chuté en juin évaluent cette baisse entre 10 et 25% !

Malheureusement, la majeure partie des commerciaux n'envisagent pas d'embellie de la situation. En effet, à la question "Depuis quelques semaines, on voit apparaître dans les médias des articles faisant état d'une amélioration du climat des affaires d'ici la fin de l'année. Et vous, comment voyez-vous les choses ?", voici leurs réponses :

  • 19,10% n'y croient pas du tout et pensent que la situation va continuer de se dégrader
  • 52,10% n'y croient pas vraiment et pensent que la situation va rester difficile
  • 18,10% sont un peu d'accord et constatent une légère amélioration
  • 10,60% sont tout à fait d'accord

Des cycles de décision clients allongés

Dans le détail, les commerciaux sondés font apparaître en effet davantage de difficulté que d'habitude. Par exemple, pour 60% d'entre eux, les délais entre le 1er rendez-vous client et la signature se sont allongées, et à peu près autant estiment que leur taux de concrétisation a baissé.De même, le montant des affaires qu'ils parviennent à signer sont moindres pour 61% des commerciaux sur le mois de juin et 54% pour juillet. Enfin, plus de la moitié des forces de vente interrogées déclarent que la marge de leurs affaires est plus faible.

Autant de signes qui laissent à penser que la situation sur le terrain n'est pas au beau fixe...ou que les commerciaux sont un peu trop pessimistes ?

* Méthodologie : sondage réalisé du 28 août au 3 septembre 2013, auprès de 575 commerciaux