Mon compte Devenir membre Newsletters

Les outils sociaux en entreprise : le paradoxe français ?

Publié le par

Les réseaux sociaux en entreprise peinent encore à s'imposer en France. Toutefois, une étude mondiale d'Ipsos pour Microsoft décèle les prémices d'un changement puisqu'elle révèle qu'un salarié français sur quatre reconnaît déjà l'impact positif des outils sociaux sur sa productivité.

Les outils sociaux en entreprise : le paradoxe français ?

25 % des salariés français estiment que les outils sociaux sont des leviers de productivité pour leur entreprise. Voilà le constat d'une étude* réalisée par Ipsos pour Microsoft. Un constat supérieur de la moyenne européenne qui s'établit autour de 20 %.

Malgré cela, les français affichent un paradoxe... Ainsi, selon l'étude, les salariés français affichent une utilisation quotidienne encore limitée en entreprise des médias sociaux : réseaux sociaux externes (6%), solutions de microblogging (5%), ou encore réseaux sociaux internes (5%)... Conséquence directe de la stratégie d'entreprise restreignant l'accès à ces services ? Les sondés seraient en effet 23% à estimer que leur management sous-estime l'intérêt de ce média.

En revanche, l'étude montre des usages poussés pour les modes de communication plus classiques tels que les sites collaboratifs et Intranet (54%), la messagerie instantanée (48%) et la vidéo conférence (44%), jugés comme les plus utiles et efficaces par les salariés français dans l'accomplissement de leur travail. Sans surprise, leur utilisation est également largement encouragée par les entreprises elles-mêmes.

Des interrogations sur la sécurité

Certains salariés français doivent donc faire face à des challenges internes, dans la mesure où leurs entreprises sont encore hésitantes à mettre en place des outils sociaux. Parmi les raisons probables de cette réticence, ils citent principalement la sécurité (64%) et la crainte d'une baisse de productivité (64%).

Les collaborateurs apportent déjà leurs propres équipements numériques sur leur lieu de travail, mais ils sont désormais de plus en plus nombreux à y apporter leurs propres services. Dès lors, ils s'attendent, conclut l'étude, à utiliser des outils qui reflètent aussi la façon dont ils communiquent dans leur vie personnelle.

*L'étude a été menée auprès de 9 908 collaborateurs travaillant dans des entreprises d'au moins 100 salariés qui utilisent un PC, ordinateur portable, tablette ou smartphone dans au moins 75% de leurs tâches. Ce sondage a été mené en ligne du 25 mars au 24 avril 2013 dans 32 pays.

Pour en savoir plus: l'infographie de l'étude