La théorie des couleurs, un outil de management performant !

Publié le par

Issue de divers travaux de psychologues et comportementalistes à travers les âges, la théorie des couleurs se base sur l'observation des comportements des individus. Patrick David, expert en management, négociation et auteur de “Manager avec les couleurs”, en décrit les grandes lignes.

Patrick David, expert en management, négociation et auteur de “Manager avec les couleurs”.

Patrick David, expert en management, négociation et auteur de “Manager avec les couleurs”.

Qu’est-ce que la théorie des couleurs ?

Cette théorie définit quatre grandes familles comportementales symbolisées par des couleurs :
- Rouge, pour la rapidité, le sens du défi, la volonté de réussir, l’autonomie, l’exigence, l’esprit de conclusion…
- Jaune, pour la convivialité, l’optimisme, l’agilité, la créativité, l’enthousiasme, l’humour, l’aisance orale…
- Vert, pour le calme, la discrétion, l’empathie, le respect des valeurs, l’attention, la fiabilité, la stabilité…
- Bleu, pour la rigueur, la précision, l’organisation, la planification, la recherche de perfection, le respect des normes et des règles…
Repérer ses comportements préférentiels et ceux de ses interlocuteurs permet d’adapter sa communication pour la rendre plus convaincante.

En quoi est-elle utile pour gérer une équipe ?

C’est une méthode très utile pour « gérer » ses collaborateurs de façon appropriée. Ainsi, un manager commercial qui sait déléguer confiera à un commercial Rouge, une mission importante avec obligation de résultat, présentée comme un défi ; à un commercial Jaune, l’animation d’une sortie ou d’un challenge, convoquant sa créativité ; à un commercial Vert, une mission de confiance, à long terme, ou de fidélisation ; à un commercial Bleu, une étude comparative ou l’analyse précise et structurée d’un marché ou d’un concurrent.

Quelles couleurs pour quels types de management ?

Un manager Rouge pilote son équipe de façon plus directive, s’érigeant en exemple, fixant des objectifs ambitieux, exigeant des performances de haut niveau. Pour un manager Jaune, plutôt « animateur », le plaisir est le moteur de l’efficacité de son équipe ; résolument optimiste, il entretient une ambiance détendue et conviviale. Un manager Vert a le management « participatif » ; bienveillant et empathique, il appuie ses actions sur les attentes de ses collaborateurs, plus que sur ses propres convictions. Un manager Bleu est un stratège, organisateur, planificateur ; il privilégie l’analyse en amont et le strict contrôle en aval, avec le support d’indicateurs de performance très normés.

Gérer les conflits, stimuler… comment la théorie des couleurs peut-elle aider ?

Cette méthode permet d’adapter langage, comportements et tactiques à chaque collaborateur ou situation, pour un management personnalisé, donc plus efficace !
Il existe un comportement colorisé pour chaque mission managériale comme Jaune, pour mettre en place des outils d’animation dynamiques et motivants, des actions originales, transmettre un climat positif à l’équipe ; Bleu, pour instaurer des indicateurs de mesure performants, des plans d’actions structurés, rédiger des comptes rendus de réunions ; Vert, pour mener des entretiens annuels d’évaluation, équitables et participatifs, former ses équipiers, promouvoir les valeurs de l’entreprise ; rouge, pour tirer son équipe vers le haut, insuffler le sens de la réussite, arbitrer…

Pour aller plus loin:

Manager avec les couleurs par Brigitte Boussuat, Patrick David, Jean- Marie Lagache
Editeur Dunod. Février 2013 - 2ème édition - 288 pages