Mon compte Devenir membre Newsletters

Managers, mettez-vous en colère !

Publié le par

Contrairement aux a priori, la colère n'est pas nécessairement une émotion à bannir. Des études ont démontré l'intérêt de ce sentiment, notamment dans le contexte professionnel.

Managers, mettez-vous en colère !

Il nous est tous arrivé de sentir l'énervement monter en soi. La colère est une émotion humaine ressentie de tous, et généralement associée à des valeurs négatives, surtout en entreprise. Karine Aubry, coach pour managers explique : "Les sociétés souhaitent en priorité éradiquer tout débordement. Il y a, à l'égard de la colère, quasiment une tolérance zéro." Maîtrise de soi et self-control sont les maîtres-mots.

Pourtant, il semblerait que la colère ne soit pas aussi négative que l'on pense. Depuis quelques années, des chercheurs américains, dont Maia Young, professeure en management à Los Angeles, a effectué des travaux démontrant que la colère était loin d'être néfaste, puisqu'elle permettrait aux managers de prendre des décisions plus rationnelles que dans un état "normal".

"La colère, tout comme la joie, est une émotion d'action ; en opposition à la tristesse et la peur qui sont deux émotions de replis", analyse Karine Aubry. "Il ne faut pas enfouir la colère mais au contraire s'y ouvrir. Détecter cette émotion monter en soi dès les premiers signes, l'écouter et l'identifier", recommande Karine Aubry. Certains ateliers de groupe proposent d'utiliser la colère comme un moyen de provoquer un regain d'énergie chez les participants. "La colère exprimée - que ce soit vis-à-vis d'un collaborateur ou d'un membre externe de l'entreprise, comme un client par exemple -, est saine et quiconque a le droit d'être en colère, si cela est en toute bienveillance", précise Karine Aubry.

Karine Aubry, coach pour managers

Aussi, lors d'une négociation commerciale, la colère prend tout son sens car elle permet de garder son mordant. En revanche, attention toutefois à ne pas dépasser les limites. "Si un commercial est en colère face à un client, mieux vaut qu'il le lui expose le problème en partant de lui même : 'J'ai un problème concernant ceci' plutôt que 'Vous avez un problème' en s'adressant au client".

En revanche, il faut savoir reconnaître certaines personnalités colériques, qui relèvent davantage d'une pathologie, les amenant à être systématiquement en colère sans raison. Dans ce cas précis, la colère n'a rien de positif et ne peut être tolérée au sein d'une équipe. La colère, oui, mais avec raison !