Mon compte Devenir membre Newsletters

Soignez vos recrutements, au risque de perdre des clients

Publié le par

Les postulants ayant eu de mauvaises impressions lors de leur recrutement boycottent les entreprises en question. C'est ce que révèle l'étude menée par le groupe SHL.

Négliger un candidat lors d'un entretien d'embauche pourrait vous coûter... un client ! Le groupe SHL, spécialisé dans les outils et services d'évaluation professionnelle, a commandité une enquête sur les méthodes de recrutement et leur impact sur l’image des entreprises. Cette dernière, menée en mars par Opinion Matters auprès de plus de 1600 personnes, dont 511 recruteurs, montre clairement que les entreprises perdent des clients à cause de leurs mauvaises pratiques de recrutement. 

Premièrement, l'étude montre que les entreprises ont tendance au laisser-aller concernant leurs pratiques de recrutement. Par exemple, 19% des services de recrutement interrogés affirment ne pas accuser réception des candidatures, 17% seulement contactent les candidats après entretien et 15% se préoccupent de faire savoir si les profils ont ou non correspondu. Ce manque de considération a des répercutions sur les candidats, qui sont également de potentiels clients. L'étude montre en effet que les candidats ainsi négligés ont une mauvaise image de l'entreprise, qu'ils n'hésitent pas à véhiculer autour d'eux, notamment via Internet et les réseaux sociaux. 

Par ailleurs, un quart des 25-34 ans interrogés se disent prêts à boycotter une marque qui les a déçus lors d’une expérience de recrutement. A contrario, un tiers des candidats interrogés, même s'ils n'ont pas obtenu le poste, garde une bonne image de la société si ses méthodes de recrutement ont été correctes. Pour David Leigh, directeur général du groupe SHL, beaucoup d'entreprises ne parviennent pas à faire face à l'augmentation du nombre de candidatures, ce qui se traduit par des procédures de recrutement négligées, et, par effet ricochet, une perte de clientèle potentielle, qui finit par se tourner vers la concurrence.