Mon compte Devenir membre Newsletters

Des collaborateurs insuffisamment accompagnés

Publié le par

La Cegos vient de publier une enquête sur le climat social dans les entreprises en 2011. Valérie Jaunasse, responsable de l'étude, fait le point sur les relations entre salariés et managers.

Des collaborateurs insuffisamment accompagnés

Vos salariés ont encore foi en vous ! C'est du moins ce qui ressort d'une étude Cegos sur le climat social dans les entreprises(1). Plus d'un salarié sur deux déclare en effet avoir confiance ou très confiance en son manager et près de 70 % d'entre eux se sentent investis de celle de leur supérieur. Motif principal de satisfaction : les responsables, aux yeux de leurs équipes, ont amélioré depuis 2009 leur capacité à faire le lien entre les orientations stratégiques de l’entreprise et le quotidien de leur service. 

L'étude pointe en revanche d'autres facteurs d'insatisfaction qui contribuent à la dégradation du climat social au travail tout en dessinant des pistes d'amélioration pour les managers. « En dépit de cette confiance bien réelle, les salariés ne se sentent pas suffisamment accompagnés au quotidien », constate Valérie Jaunasse, responsable de l'étude, par ailleurs en charge de l'offre Droit du travail et relations sociales à la Cegos. À titre d'exemple, seuls 41 % d'entre eux estiment bénéficier de retours réguliers sur leur travail et 43 % jugent que leur manager se montre attentif à leur bien-être. Ils expriment par ailleurs un déficit d'information puisqu'ils sont moins d'un sur deux à connaître précisément le rôle de chacun dans leurs services respectifs.

Aider ses salariés à atteindre leurs objectifs

Selon l'étude, 54 % des salariés trouvent que leurs objectifs sont clairs et réalistes, mais ils ne se sentent pas suffisamment guidés pour les accomplir (seuls 38 % le sont). Attention à la façon de fixer, d'une année sur l'autre, les objectifs de chiffre d’affaires d'un commercial, met en garde Valérie Jaunasse. « Il ne suffit pas de s'appuyer sur les résultats de l'année précédente. Un bon manager doit aussi avoir une vision analytique des différents marchés de ses commerciaux pour savoir lesquels ont du potentiel et à quels vendeurs demander le plus d'efforts... », suggère-t-elle. La répartition des tâches entre les collaborateurs d'un même service peut également être améliorée. Moins de la moitié des salariés interrogés jugent qu'elle est satisfaisante. 

Aujourd’hui, 46 % des salariés estiment par ailleurs avoir un dialogue constructif avec leurs supérieurs lors de leur entretien annuel. « Il faut alors se baser sur des faits et non pas sur des appréciations subjectives souvent mal vécues par le commercial », conseille Valérie Jaunasse. Autant de faits recueillis et notés durant l’année qui servent ensuite de fondement à des appréciations plus constructives. Un bon manager n’hésite pas à rencontrer ses commerciaux en entretien plus d’une fois dans l’année, et pas uniquement lors de cet entretien annuel !

Le manager peut aussi mieux accompagner les salariés dans la construction de leur parcours professionnel. Seuls 30 % de ces derniers estiment qu’ils le font déjà correctement. Cet accompagnement s’accomplit main dans la main avec les ressources humaines de l’entreprise. L’objectif est de réfléchir sur la mobilité des collaborateurs, grâce à une gestion prévisionnelle d’emplois et des compétences ainsi qu'une cartographie des métiers de l’entreprise.

Par ailleurs, les salariés déplorent globalement un manque d’effectifs. 36 % d'entre eux seulement disent constater une adéquation entre charge de travail et nombre de collaborateurs dans leur entreprise. « Tout dépend alors de l'énergie que déploie le manager pour obtenir des moyens auprès de la direction », note Valérie Jaunasse. 

Plus d'informations sur l'étude ici.

(1) Étude réalisée auprès de 1 300 salariés et 466 DRH et responsables ressources humaines du 25 août au 15 septembre 2011.