Mon compte Devenir membre Newsletters

Les managers multitâches, plus efficaces que les autres ?

Publié le par

Selon une étude co-réalisée par la Cass Business School de Londres, école de commerce britannique, les dirigeants cultivant le “multitasking” permettent à leur entreprise d'enregistrer de meilleurs résultats financiers que les autres managers. Explications.

Les managers multitâches, plus efficaces que les autres ?

Se concentrer sur une seule mission favoriserait l’efficacité ? Pas si sûr. C’est en tout cas ce que tend à démontrer une étude coréalisée par la Cass Business School, une école de commerce de Londres, sur le multitasking des dirigeants (ou la capacité à mener de front plusieurs tâches à la fois)(1). Selon cette étude, le multitasking des dirigeants dans les entreprises high-tech permet en effet à ces sociétés d’enregistrer de meilleures performances financières.

« Les dirigeants qui ne s’investissent pleinement que dans une seule tâche, jusqu’à ce que celle-ci soit terminée, pourraient en fait desservir leur entreprise. Dans certains cas, les équipes dirigeantes parviennent à de bien meilleures performances quand elles acceptent les interruptions, et même se délectent », déclare Vangelis Souitaris, professeur à la Cass Business School de Londres, qui a cosigné cette étude avec B. M. Marcello Maestro de l'Imperial College Business School, Imperial College de Londres.

Une idée qui va à l'encontre d'autres théories selon lesquelles le fait de devoir accomplir plusieurs tâches à la fois, et notamment de gérer des flux d'informations croisés et continus (e-mail, téléphone, réseaux sociaux, etc.), amoindrit la performance au travail. L’explication ? Ces managers sur-sollicités auraient une capacité à mieux gérer une multitude d’informations ainsi qu’une faculté à prendre plus rapidement des décisions stratégiques.

L’étude conclut ainsi que privilégier la culture du multitasking est important pour des recruteurs au moment de rechercher les dirigeants de sociétés évoluant dans des environnements particulièrement dynamiques.

(1) Étude menée auprès de p-dg et cadres de près de 200 sociétés spécialisées dans les nouvelles technologies et rendue publique en octobre 2011.