Les cadres commerciaux, des profils très recherchés

Publié le par

L'Association pour l'emploi des cadres (Apec) publie son baromètre d'intention de recrutement des cadres pour le 4e trimestre 2013. Les commerciaux sont toujours les plus demandés, mais les recruteurs connaissent quelques difficultés.

Les cadres commerciaux, des profils très recherchés

Près d'une entreprise sur deux envisage d'embaucher un cadre au 4e trimestre 2013. "Tout laisse penser que ces sociétés seront plus nombreuses que l'an passé à transformer ces intentions en embauches car 76% d'entre elles affirment être certaine de recruter", précise Jean-Marie Max, directeur général de l'Apec qui publie sa note de conjoncture trimestrielle. Parmi ces entreprises, 45% prévoient de recruter un cadre de la fonction commerciale, soit une légère baisse (de un point) par rapport à la même période en 2012. Autrement dit, les recrutements de cadres commerciaux sont bien d'actualité, loin devant les autres familles de métiers.

Par ailleurs, la fonction commerciale-marketing représente à elle seule 27% des offres d'emploi de cadres effectivement enregistrée au 3e trimestre 2013. Et ces offres relatives aux cadres du commercial-marketing sont en progression de 7% par rapport au 3e trimestre 2012. Cette évolution positive est due en particulier à la forte demande de profils commerciaux (+25%) et de la direction régionale et d'agence (+29%). A contrario, certains domaines sont à la traine, comme le commerce international (-21%) et la direction commerciale et marketing (-25%).

Tension accrue sur les recrutements

Certes, les offres d'emploi pour les cadres commerciaux se maintiennent dans l'ensemble. Mais cela ne signifie pas que la tâche est aisée pour les recruteurs. Aussi, concernant les recrutements sur les postes commercial-marketing. En effet, la part de recrutements jugés difficiles est passée de 60% au 3e trimestre 2012 à 69% sur cette même période en 2013. "De plus fortes exigences quant aux délais de finalisation des recrutements peuvent accroître les difficultés ressenties par les recruteurs pour trouver des candidatures adaptées dans les temps impartis", analyse l'Apec.