Mon compte Devenir membre Newsletters

Les concours de négociation commerciale, un vivier pour les entreprises ?

Publié le par

Où trouver des candidats jeunes, énergiques, formés et particulièrement motivés pour étoffer sa force de vente ? Pourquoi pas au sein de concours de négociation commerciale, comme celui qu'organise l'EM Normandie ? Témoignage de trois entreprises séduites par le concept.

Les concours de négociation commerciale, un vivier pour les entreprises ?

Dans moins de trois mois, les 20 et 21 mars prochains, aura lieu à Deauville le 28e concours de négociation organisé par l'EM Normandie (École de management de Normandie). Durant deux jours, 150 étudiants en commerce venus de toute la France tenteront de démontrer leurs talents en vente et en négociation devant un jury de professionnels issus de grandes entreprises qui recrutent. « Contrairement à un forum classique, l’événement, qui multiplie les rencontres sur deux jours, permet aux candidats et aux entreprises de tisser des liens en profondeur, expose en préambule Benoît Anger, directeur marketing et relations entreprises de l’EM Normandie. Les employeurs peuvent ainsi évaluer le candidat hors du cadre d’un entretien d’embauche, voir comment il se comporte avec les autres et tester ses capacités dans un challenge sur des bases réelles. »

Autant de bénéfices que s’apprête à vérifier Kraft Foods, qui participe au concours pour la première fois cette année. Son intégration est la nouveauté de cette édition. « Le but de notre présence est de valoriser la fonction commerciale et d'identifier les talents de demain, explique Claire Philippe, responsable recrutement fonctions marketing ventes chez le spécialiste de l’agroalimentaire. Nous souhaitons pour cela, à travers le concours, entretenir une proximité avec les étudiants auxquels nous pouvons offrir des perspectives d’évolution dans l’entreprise. »

Faire connaître ses métiers et son nom
Ce n’est pas Hilti, présent depuis huit ans, qui affirmerait le contraire. « Hilti, entreprise industrielle du B to B, est peu connue des jeunes. C’est ce qui nous incite à aller vers eux à travers ce type de partenariats avec des écoles, affirme Sandrine Nourry, chargée des relations écoles chez l'industriel. Elle affirme par ailleurs : « Au-delà des compétences, nous recherchons l’enthousiasme, l’énergie et l’envie d’apprendre, ce que nous pouvons partager lors des moments un peu plus ludiques avec les étudiants, comme le dîner de gala. » Une stratégie qui s’avère visiblement payante, puisque 15 étudiants ont été recrutés l’année dernière et 28 depuis 2008 suite au concours.

La Société Générale, quant à elle, a recruté 62 étudiants lors des dernières éditions. « Année après année, nous souhaitons accompagner les étudiants dans l’élaboration de leur projet professionnel et les aider à s’insérer correctement dans l’entreprise, témoigne Laurence Lavanant, responsable du campus management de la banque. Ces rencontres avec les étudiants permettent par ailleurs de les orienter vers le bon métier en fonction de leurs compétences. Plus globalement, cela permet à l'entreprise de s’adapter à cette nouvelle génération et de se tenir au courant des écoles et des formations commerciales qui montent… »

De quoi inciter les entreprises à se rapprocher des écoles pour recruter leurs collaborateurs de demain.

Les autres entreprises participant au concours de l’EM Normandie sont : Canon, Danone, le groupe Carrefour, HP, Nestlé Purina, Oracle, Philip Morris SAS France et Whirlpool. Elles ont été sélectionnées par l'école en fonction de leurs volumes de recrutement de commerciaux, de leur secteur d'activité (pas de concurrents directs sauf dans la filière agroalimentaire) et de leur implication dans la vie de l'école à travers d'autres partenariats. La participation est payante afin de couvrir les frais d'organisation et d'hébergement liés au concours.