Mon compte Devenir membre Newsletters

Vers un ralentissement des recrutements de cadres en 2013

Publié le par

Le cabinet Robert Walters et l'Apec publient leurs études sur le recrutement des cadres. L'heure du bilan est plutôt à la baisse, avec un recul des prévisions d'embauches en 2013. Les profils commerciaux ne semblent pas échapper à la tendance.

Vers un ralentissement des recrutements de cadres en 2013

Les cadres risquent de connaître plus de difficultés à changer de poste en 2013 que l'an passé. Cette tendance fait partie des principaux résultats des études menées respectivement par le cabinet Robert Walters et l'Agence pour l'emploi des cadres (Apec), qui ont sondé les entreprises sur leurs perspectives de recrutement de cadres. L'Apec annonce le recrutement de 162 000 à 178 000 cadres en 2013, contre 180 000 en 2012. Soit une évolution comprise entre -1% et -10%.


Source : Apec 2013                                                                                        * prévisions

Et les cadres commerciaux dans tout ça ? Les prévisions d'embauche diminuent pour ces profils également. La baisse des recrutement devrait se situer entre 6% et 12% selon les données de l'Apec. Ainsi, alors qu'en 2012 les entreprises avaient recruté 39 000 cadres commerciaux, elles prévoient d'en embaucher entre 34 300 et 36 800 cette année. Une situation loin d'être alarmante puisque les profils commerciaux comptent toujours parmi les recrutements de cadres les plus nombreux comparés aux autres métiers. "Je suis confiant, assure Antoine Morgaut, directeur de Robert Walters pour les régions Europe Continentale et Amérique Latine, qui escompte un rebond du marché de l'emploi des cadres en 2014."

Les rémunérations fixes des cadres et directeurs de la fonction commerciale devraient quant à elles rester globalement stables, avec des fourchettes de salaires fixes en brut annuel qui ne varient que très peu selon les estimations du cabinet Robert Walters.

Les rémunérations des cadres commerciaux :


Source : Robert Walters, données 2012 et perspectives 2013

Motiver sans argent

Des évolutions de salaires relativement conformes à celles annoncées par Maesina International Search et Aon Hewitt, qui soulève la question de la motivation. " Il ne faut plus compter sur l'augmentation de taille comme facteur de motivation ", déclare Antoine Morgaut, rappelant que de toutes façons ce n'est souvent pas le critère le plus important cité par les collaborateurs. L'expert recommande, d'une part, que les dirigeants montrent l'exemple en ne s'octroyant pas de hausse de salaires indécente et, d'autre part, de miser sur d'autres leviers de motivation essentiels que sont l'atmosphère au travail, les projets de carrière, le travail collaboratif et les projets transverses, la formation etc... " Le rôle des dirigeants est de communiquer de manière positive les atouts non-monétaires et pourtant primordiaux en termes de motivation que peuvent leur apporter leur entreprise, notamment lors des recrutements ", affirme Antoine Morgaut.