Mon compte Devenir membre Newsletters

« Le géomarketing sera collaboratif »

Publié le par

À l'occasion des Assises du géomarketing, Didier Robert, directeur général adjoint de GeoConcept, fournisseur de logiciels de géomarketing et organisateur de l'événement, revient sur les tendances actuelles en la matière et dresse un panorama des nouvelles attentes des entreprises.

Didier Robert, directeur général adjoint de GeoConcept.

Didier Robert, directeur général adjoint de GeoConcept.

Quelle est la principale tendance actuelle en matière de géomarketing ?

Les outils de géomarketing deviennent de plus en plus collaboratifs. Ils permettent aux utilisateurs de partager des informations, par exemple des résultats de vente intégrant la dimension géographique du business (où se situent les clients, quels territoires enregistrent les meilleures ventes, quels sont les marchés mieux ou moins bien couverts par les commerciaux, etc.) Mais de plus en plus, les utilisateurs pourront aussi partager des informations créées par la géolocalisation, notamment les commerciaux pour optimiser leur mobilité, leurs parcours de vente. Les systèmes produisent pour l’heure de la donnée mais pas de l’intelligence. Cette tendance devrait marquer l’univers du géomarketing dans les années à venir.

Quels freins subsistent encore aujourd’hui qui font hésiter les entreprises à s’équiper de tels outils ?

Les freins sont de moins en moins nombreux. Les entreprises deviennent matures. Elles ont globalement compris ce que pouvait leur apporter le géomarketing et que cet outil était pour elles un moyen d’optimiser leur mode de fonctionnement. Par ailleurs, elles s’équipent de plus en plus en tablettes et autres terminaux qui facilitent l’utilisation de tels logiciels. Pour ce qui est de la peur du « flicage » que peuvent ressentir certains commerciaux qui passent au géomarketing, cela dépend vraiment de la façon dont l’outil est utilisé ainsi que de la culture de l’entreprise et du niveau de dialogue dans l’organisation. Quant aux coûts, ils sont globalement bien acceptés du moment que les entreprises ont compris le bénéfice et qu’elles peuvent mesurer un ROI rapide.

Ainsi, le principal obstacle, aujourd’hui, est lié à la conduite du changement. Par exemple, les commerciaux qui utilisaient jusqu’alors des outils d’optimisation de tournées doivent s’habituer (et être habitués à travers un accompagnement de leurs managers) à utiliser de nouveaux logiciels et à faire évoluer leurs pratiques.

Comment ces Assises du géomarketing vous permettent-elles de développer votre business ?

Nous ne travaillons pas seul mais au sein d’un écosystème de partenaires, clients, prospects... Les Assises sont un lieu d’échanges qui permet de valoriser les relations au sein de cet écosystème, à travers des ateliers notamment. L’événement permet ainsi à certains clients d’échanger sur des sujets sur lesquels ils ne se rencontrent jamais. De quoi, pour nous, s’attirer leur reconnaissance et valoriser la marque GeoConcept. Par ailleurs, nous veillons à bien préparer en amont ces Assises, pour proposer un contenu de qualité, nous enrichissons ainsi notre connaissance du géomarketing tout en nous projetant dans le futur : c’est d’ailleurs l’axe thématique de cette dixième édition. Le 9 avril, nous attendons au moins 300 clients et prospects.

Les Assises du géomarketing

Date et lieu : le 9 avril en matinée à Paris

Programme :
- conférence plénière : le point sur les usages, les tendances, les innovations à venir du géomarketing
- ateliers méthodologiques :
1. Les outils du géomarketing : 3D/4D, web maps, export Google, reportings…
2. L’évolution des pratiques géomarketing au sein d’une entreprise selon l’ancienneté et la maturité du projet. Atelier et témoignages utilisateurs.

>> Inscriptions sur le site de l’événement