Cloud mobile, l'atout des commerciaux nomades

Publié le par

Le cloud computing s'installe de plus en plus dans le panorama des entreprises. Associé aux terminaux mobiles actuels, ce concept, baptisé cloud mobile, transforme le travail de vos équipes, commerciaux nomades en première ligne. BearingPoint dresse le bilan.

Cloud mobile, l'atout des commerciaux nomades

Cloud. Ce mot envahit les argumentaires des éditeurs de logiciels, les discussions professionnelles, bref, la sphère de l'entreprise au sens large. Cette expression, qui désigne le fait de disposer d'applications non pas en local mais à la demande depuis Internet s'ouvre à la mobilité. C'est du moins l'objet d'un Livre Blanc publié par BearingPoint.

Premier constat du cabinet d'étude : le cloud mobile devient de plus en plus mature et les conditions sont réunies pour que cette tendance se poursuive : réseaux mobiles de plus en plus performants, développement massif et rapide des smartphones et des tablettes, augmentation de la taille des écrans, développement des interfaces tactiles... Les analystes estiment que le marché du cloud fixe pèse 5,4 milliards d'euros en Europe en 2011, contre 2,4 milliards pour le cloud mobile. Ces chiffres devraient respectivement approcher les 10 et 3,4 milliards en 2015.

Le cloud mobile, vecteur d'efficacité commerciale

Ainsi, si le cloud affecte déjà les métiers des collaborateurs nomades, on peut penser que cet impact va s'accentuer dans les années à venir. « Le cloud mobile va contribuer à la transformation de nombreux métiers, dont les vendeurs nomades », résume Erik Campanini, directeur associé chez BearingPoint. Vous-même avez-vous peut-être déjà franchi le pas du cloud et avez pu soulager vos commerciaux du fastidieux travail de remplissage manuel des bons de commandes...
BearingPoint met en exergue quatre avantages pour les forces de vente :
- La vérification de disponibilité des stocks lors de la prise de commande offrant la possibilité au commercial de proposer une solution de substitution en cas de rupture directement en rendez-vous client ;
- La saisie en direct sous forme électronique des données client, et, de même, la vérification des informations dont le commercial dispose, qu'il peut modifier si elles ne sont plus d'actualité ;
- La réduction des délais administratifs du fait de la saisie d'informations client en temps réel ;
- La suppression des "resaisies", réduisant les risques d'erreurs.

Attention toutefois. Cette technologie induit un côté intrusif. En effet, le commercial étant connecté via son mobile au cloud, et entrant des données au gré de ses rendez-vous, est facilement traçable. Un aspect à ne pas négliger, car vos collaborateurs pourraient purement et simplement boycotter ce nouvel outil si vous le lui amenez sans diplomatie. « L'enjeu, de taille, est d'expliquer aux salariés que les bénéfices tirés de ces solutions, en particulier l'amélioration personnelle, sont supérieurs aux risques de surveillance accrue », recommande Erik Campanini.

Cependant, reste au cloud mobile à s'affranchir de certains freins comme le souligne BearingPoint. En effet, pour l'heure, les débits Internet sur mobile demeurent inférieurs à ceux obtenus depuis un poste fixe. De plus, les terminaux mobiles restent tributaires de la qualité de la couverture 3G et d'éventuelles coupures de réseau. Mais tout indique que le cloud mobile a de belles perspectives dans un monde où l'entreprise devient de plus en plus nomade.