Mon compte Devenir membre Newsletters

La formation sur mesure

Publié le par

La formation sur mesure se développe. Elle nécessite de nouvelles compétences en ingénierie de formation et permet d'appréhender autrement les apprenants.

La formation sur mesure correspond à toute formation se construisant en fonction de la problématique précise d’une entreprise. Elle s’appuie généralement sur un cahier des charges spécifiant les caractéristiques d’une demande singulière. Ce cahier des charges présente le contexte de l’entreprise et de ses services, les finalités poursuivies, le public demandeur de formation. Dans ses spécifications fonctionnelles, il donne des indications sur les objectifs opérationnels à atteindre tels que la satisfaction de clients, la maîtrise d’un nouveau logiciel, la réussite dans le lancement d’un produit et les résultats escomptés en termes de développement de capacités ou de compétences.

La réussite d’une formation sur mesure nécessite de respecter le déroulement d’étapes. :

La première est l’association des personnes concernées par la formation à la rédaction du cahier des charges. En effet bien souvent la maîtrise d’ouvrage (le prestataire de formation) et la maîtrise d’œuvre (le client) oublient les apprenants, à la façon Taylorienne ou d’aucun pensent le déroulement de la formation et d’autres l’exécutent. Il s’agit dés lors d’inventer une maîtrise d’usage représentant les futurs stagiaires en capacité d’exprimer leurs besoins au regard de la réalité de leur activité professionnelle, et pas seulement de recueillir un « besoin de formation » qui n’est souvent qu’une représentation a priori d’une situation.

La deuxième étape est de bien distinguer ce qui tient de l’ingénierie de formation c’est à dire qui s’intéresse à l’architecture du dispositif de formation, à savoir :
- le rôle des acteurs managers, tuteurs, apprenants,
- les situations apprenantes mobilisées comme l’organisation d’alternances, l’apprentissage par projet, des séquences de formation à distance, ou du travail personnel et ce qui tient de l’ingénierie pédagogique c’est à dire les méthodes et modalités d’animation, les scripts d’animation, et les supports pédagogiques.

La troisième étape consiste dans le pilotage de la formation sur mesure. A cet égard, plus la formation est complexe et comprend de nombreux enjeux, plus l’instance de pilotage doit être riche et rassembler les multiples parties prenantes au projet de formation.

Enfin, l’étape d’évaluation ne se limitera pas à mesurer la satisfaction des participants mais cherchera à repérer les effets concrets sur l’organisation de l’entreprise, l’augmentation de son chiffre d’affaire, ou la réussite de ses projets.

L’amélioration constante des pratiques d’ingénieries peut être associée à l’industrialisation .de l’économie depuis les interventions de Taylor qui visaient à perfectionner les gestes, jusqu’à celles des psychosociologues s’intéressant aux dynamiques de groupes pour améliorer les relations sociales dans les entreprises, et plus récemment celles des qualiticiens cherchant à faire progresser les processus. Aujourd’hui, les enjeux des formations sur mesure sont de prendre en compte les spécificités individuelles, les styles d’apprentissage, la façon dont chacun établit ses rapports aux savoirs.

Les chambres de commerces et d’industries se sont crées pour développer les territoires et les entreprises et ce faisant elles se sont aperçues que cela passait par la compétences des hommes. C’est ainsi que les plus anciennes écoles de commerce ont débuté leurs interventions. C’est grâce à la proximité qu’elles entretenaient avec les chefs d’entreprises, qu’elles pouvaient offrir des solutions adaptées et créer des solutions sur mesure à la fois innovantes et performantes. C’est toujours dans cette tradition que les chambres conçoivent leurs interventions en formation avec le souci constant de la performance et de sa mesure.