5 conseils pour sécuriser ses relations commerciales

Publié le par

Vérifier la santé financière d'une entreprise est un réflexe que doit avoir tout bon commercial... de quoi éviter par ailleurs nombre d'impayés ou de s'engager dans une démarche commerciale stérile. Le point avec Florian Pochet, directeur d'Infogreffe.

5 conseils pour sécuriser ses relations commerciales

La sécurisation des relations commerciales constitue l'un des points clés de la réussite et de la longévité d'une entreprise. Avant d'entamer une collaboration avec un nouveau client ou partenaire, il est primordial pour l'entreprise de savoir réellement avec qui elle va traiter. Cette phase, que l'on pourrait nommer " étape de confiance", vise avant tout à s'assurer, avant de signer un contrat, de la solvabilité de ses interlocuteurs et permet de sécuriser dans le temps, les relations avec ses partenaires commerciaux. Le G.I.E Infogreffe, qui regroupe l'ensemble des Greffes de Tribunaux de Commerce, offre, dans le cadre de sa mission de service public, un accès rapide et fiable aux informations légales et officielles sur les entreprises inscrites au Registre du Commerce et des Sociétés. Depuis le site, www.infogreffe.fr, les commerciaux peuvent ainsi accéder aux informations officielles regroupées sur la véritable carte d'identité des entreprises. Un véritable atout pour sécuriser ses relations commerciales en vérifiant, par exemple, la solvabilité d'un client ou partenaire.

Il est primordial d'obtenir les informations clés de l'entreprise avec laquelle un contrat commercial va être signé. Etre bien informé, permet de prendre les décisions commerciales les plus adaptées (quelles conditions de règlement peuvent être accordées ? Des garanties supplémentaires sont-elles nécessaires ?....), d'anticiper d'éventuels problèmes et d'éviter un risque d'impayé ainsi qu'un déficit de trésorerie.

1/ Vérifier que l'entreprise est bien immatriculée au Registre du Commerce et des Sociétés

La vérification de l'existence officielle d'une entreprise est une étape primordiale dans le choix de ses clients et de ses fournisseurs. Avant de s'engager dans une relation commerciale, il est indispensable de vérifier que l'entreprise est immatriculée au Registre du Commerce et des Sociétés, c'est ce qui garantit son existence légale.

2/ Prendre connaissance de l'extrait Kbis de l'entreprise

L'extrait Kbis est la carte d'identité de l'entreprise. Accessible depuis le site d'Infogreffe, il contient toutes les informations permettant son identification : le dirigeant, l'adresse du siège social, la dénomination, le type de structure, les établissements...

L'extrait Kbis permet également d'obtenir un indicateur important sur l'existence même de l'entreprise, son état de santé, une situation de redressement ou de liquidation judiciaire (autrement dit une procédure collective), la mention de sa cessation d'activité, de sa dissolution ou de sa radiation étant renseignée sous 24H sur le document.


3/ S'assurer que l'entreprise dépose ses comptes annuels

Le dépôt des comptes permet de vérifier le résultat et le chiffre d'affaires réalisés au cours des derniers exercices. Il expose ainsi en toute transparence la capacité financière d'une entreprise.Infogreffe publie en effet les comptes déposés au Greffe de Tribunal de Commerce et propose un accès aux derniers exercices.

Ce dépôt des comptes annuels est une obligation légale pour les sociétés de forme commerciale, son non-respect l'exposant à des sanctions civiles et pénales.

4/ Consulter son état d'endettement et vérifier qu'elle ne fait pas l'objet d'une procédure collective

Porter une attention particulière à l'état d'endettement de l'entreprise est également un point déterminant dans la finalisation d'un partenariat commercial, il permet d'obtenir une vision globale des garanties prises par les créanciers.

Tout d'abord la prise de garantie par les établissements financiers (banques, crédit bailleurs..), liée à leur investissement dans l'activité de l'entreprise : l'emprunt pour l'achat du fonds de commerce, le financement matériel (crédit-bail, location de matériel...).

D'autres types de garanties ou privilèges peuvent être pris par le Trésor Public ou les organismes sociaux. Ils sont révélateurs des premiers signes de difficultés financières de l'entreprise.

Il est primordial de penser à vérifier que l'entreprise partenaire existe bien, qu'elle exerce son activité et ne fait pas l'objet de procédure collective (sauvegarde, redressement ou liquidation judiciaire).

5/ Rester en veille sur l'entreprise 24H/24 pour sécuriser la relation commerciale

Mais attention, la recherche d'informations est importante en amont d'une relation, mais aussi tout au long de votre relation avec votre client ou partenaire. Ainsi Infogreffe met également à disposition des outils afin de prévenir d'éventuels risques à l'image de l'i-veille. Ce service permet de poser gratuitement une surveillance sur 50 entreprises de son choix et selon plus de 10 critères différents (changement de dirigeant, modification du capital, dépôt des comptes annuels..). De quoi être alerté en temps réel et ceci aussi bien par mail ou SMS de toute modification juridique ou financière.

" Amorcer une nouvelle relation commerciale est une chance pour une entreprise, déclare Florian Pochet, Directeur d'Infogreffe. Une véritable opportunité de développement, et je suis convaincu qu'il est plus confortable d'avancer dans un climat de confiance. "

Florian Pochet, directeur d'Infogreffe