Mon compte Devenir membre Newsletters

À quoi ressembleront les usages numériques en entreprise ?

Publié le par

Un récent baromètre Microsoft pointe les attentes des utilisateurs finaux en matière d'outils numériques. Les entreprises devront plus que jamais favoriser la protection des données.

Le commercial est un particulier comme les autres. Il lit ses e-mails personnels sur son smartphone et utilise une application de géolocalisation pour trouver le lieu de son prochain rendez-vous privé. Or, les habitudes des utilisateurs finaux d'outils ou de services sont de nature à influencer les pratiques en vigueur en entreprise. Le dernier baromètre Microsoft Enjeux Numériques permet de creuser, chiffres à l'appui, cette tendance(1).

Si l'usage des nouvelles technologies commence, pour la majorité des personnes interrogées, dans la vie privée, il facilite également beaucoup la vie professionnelle. Par exemple, 68 % des personnes ayant appris à utiliser un compte e-mail chez elles ont le sentiment de très bien maîtriser cet outil, contre 57 % de celles ayant reçu une formation dédiée dans le cadre de leur travail. Ces autodidactes ont également le sentiment de gagner en efficacité (49 %). Une personne sur dix a même su faire de sa maîtrise du numérique un atout de promotion au sein de son entreprise.

Vers des outils professionnels plus sûrs ?
Le baromètre met également en avant les attentes des utilisateurs. Des souhaits qui  "préfigurent de la manière dont les Français travailleront demain et géreront leurs usages et leurs équipements numériques professionnels", écrit Microsoft. Ainsi, près de trois personnes sur quatre demandent davantage de fluidité : concrètement, ils souhaitent un outil se prêtant sans danger à un usage à la fois personnel et professionnel. Mais cela, à condition que cette convergence entre les deux n'entraîne pas de risque pour la protection de leurs données. Ainsi, la sécurité est essentielle pour 63 % des actifs. Méfiants, 69 % des salariés estiment même justifié que leurs employeurs restreignent l'accès à certains sites internet. Les personnes interrogées plébiscitent également des solutions de mobilité, en particulier les étudiants, qui pour 79 % d'entre eux n'envisageraient pas leur vie professionnelle sans smartphone. Enfin, elles veulent pouvoir partager des données avec leurs collègues, afin de gagner en rapidité d'exécution. 

(1) Le baromètre a été réalisé en ligne auprès de 1 000 personnes, dont 700 actifs et 300 étudiants, entre le 14 et le 20 avril 2011. Il est le fruit d'un partenariat entre Microsoft et Ipsos.