Mon compte Devenir membre Newsletters

Les avertisseurs de radars interdits en 2012

Publié le par

Le Code de la route se durcit en 2012. Désormais, depuis le 4 janvier, les avertisseurs de radars sont interdits et certaines pénalités sont plus lourdes.

Les avertisseurs de radars interdits en 2012

Rouler en téléphonant, embarquer un avertisseur de radar à bord de votre véhicule ou encore regarder un film au volant va désormais vous coûter très cher. Le Code de la route se durcit toujours un peu plus. 2012 marque bien cette tendance. Ainsi, si vous conduisez avec votre téléphone portable en main, il vous en coûtera 135 euros d'amende et trois points retirés à votre permis de conduire, contre 35 euros et deux points auparavant.

Cette nouvelle version du Code de la route sanctionne particulièrement les détenteurs d'avertisseurs de radars. Ces derniers devront s'acquitter d'une contravention de 1 500 euros, six points leur seront retirés au permis et l'appareil sera saisi. Même tarif pour les conducteurs ayant dans leur champ de vision un écran autre que celui de leur GPS, comme les smartphones, qui écoperont de la même amende et d'un retrait de trois points sur leur permis. 

Toutefois, les utilisateurs d'avertisseurs de radars pourront les conserver. Les fabricants ont prévu des mises à jour afin que les avertisseurs détectent uniquement les “zones dangereuses”. De même, les conducteurs en règle devront s'assurer qu'une éventuelle fonction détection de radars est désactivée sur leur GPS. 

Sur les autoroutes, les conducteurs circulant sur les bandes d'arrêt d'urgence devront régler une amende de 135 euros, contre 35 euros jusqu'alors. Une série de mesures destinée à réduire le nombre d'accidents sur les routes, et qui devrait encore s'étendre ces prochaines années.

Retrouvez l'intégralité du Code de la route au 4 janvier 2012 sur le site LegiFrance.