Mon compte Devenir membre Newsletters

Renault réorganise sa direction réseau

Publié le par

Pour faire face aux diverses mutations du monde automobile français, Renault révise sa politique d'accompagnement de son réseau. Explications.

Hervé Gros, directeur de la communication commerciale de Renault

Hervé Gros, directeur de la communication commerciale de Renault

L'industrie automobile français connait une période difficile. Cela explique en partie pourquoi Renault réorganise sa direction commerciale réseau. « Il y a 20 ans, la plupart de nos points de vente étaient monomarque. Aujourd'hui, la tendance s'est totalement inversée du fait d'un contexte économique difficile, auquel s'ajoutent la concurrence accrue des constructeurs asiatiques, le développement des ventes en ligne, la puissance des marques allemandes... », analyse Hervé Gros, directeur de la communication commerciale de Renault. Fort de ce constat, le constructeur au losange revoit son organisation interne afin de mieux répondre aux nouvelles attentes de son réseau, qui compte environ 500 points de vente.

La première étape a été de benchmarker les autres réseaux automobiles de l'Europe, il y a un an de cela. « Nous sommes allés voir ce qui se faisait en Italie chez Fiat, en Allemagne, chez Mercedes... mais aussi d'autres marques vendant via des réseaux de distribution, comme les opérateurs téléphoniques ou les banques », explique Hervé Gros.

Au terme de cette enquête, la direction commerciale de Renault a décidé de réorganiser sa direction du réseau. Celle-ci a été scindée en deux équipes, la première traitant des sujets de court terme avec les concessions, la seconde des problématiques de long terme. « Notre réseau est aujourd'hui bien structuré et mature, leurs besoins d'accompagnement ne sont par conséquent plus les mêmes», souligne Hervé Gros. La première équipe, composée d'animateurs réseau, se positionne désormais en tant que coach des patrons de concession. La seconde équipe - qui n'est pas encore finalisée -  interviendra pour accompagner les montées en compétence, notamment en termes de relation client et de connaissance des problématiques des véhicules électriques.

« L'objectif pour Renault est de conserver sa place de leader sur le marché français », indique Hervé Gros. Un objectif qui ne peut être atteint sans le consentement et l'adhésion du réseau des concessions.