Les managers commerciaux ont-ils la bougeotte ?

Publié le par

Une étude sur la mobilité des cadres vient de paraître, montrant que ceux de la fonction commerciale connaissent le plus la mobilité professionnelle, qu'elle soit interne ou externe.

Les managers commerciaux ont-ils la bougeotte ?

28%, c'est le taux de mobilité observé chez les cadres commerciaux en 2013, soit le pourcentage le plus élevé, devant celui des autres fonctions de l'entreprise. C'est l'un des résultats de l'étude MobiCadres menée par le cabinet d'audit Deloitte et la société spécialisée dans la veille économique Nomination. "Les managers commerciaux sont les plus volatiles", confirme Philippe Burger, associé chez Deloitte. Aussi, parmi les cadres commerciaux qui ont changé de poste en 2013, à peu près autant ont bougé au sein de leur entreprise (51%) qu'ont changé de société (49%).

L'appel de la rémunération

Cette mobilité prononcée s'explique à la fois par des raisons conjoncturelles - la crise a provoqué des réorganisations - mais aussi structurelles. En effet, l'étude montre que les managers commerciaux sont particulièrement affectés par l'aspect salarial. 62% d'entre eux considèrent qu'un surcroît de rémunération entraine un surcroît de motivation. "Cependant, tempère Philippe Burger, même si la rémunération compte beaucoup pour les commerciaux, ce n'est pas le seul facteur à prendre en considération. Le sens de la fonction, l'intérêt du poste et la diversité des missions importent également."

Pour autant, cette mobilité relativement importante chez les managers commerciaux n'est pas signe d'insatisfaction. En effet, l'étude démontre que les cadres de la direction commerciale estiment globalement que leur entreprise satisfait leurs attentes, avec un indicateur de 14,1/20. En outre, seuls 16% d'entre eux considèrent que leur carrière est moins réussie qu'espérée, 59% pensent que leur carrière est comme espérée et pour 25% cela va au-delà de leurs attentes.

Changer...pour quoi ?

Les évolutions de poste chez les managers commerciaux se font en majorité vers d'autres postes de managers commerciaux (pour 57% des mobilités). En second lieu, c'est le fait de gravir la hiérarchie jusqu'à la direction générale qui motive les mobilités, puisque 26% des managers commerciaux changent de poste pour intégrer la direction générale. En revanche, très peu d'entre eux optent pour la direction marketing ou communication (8%).

De l'autre côté, les "nouveaux" managers commerciaux proviennent quant à eux à 14% des directions marketing/communication, à 11% de la direction générale ou de la direction opérationnelle et dans des proportions moindres d'autres services (RH, achats, finance...)

Les managers commerciaux restent donc toujours la population la plus mobile de l'entreprise, "ce qui en fait aussi des managers difficiles à fidéliser", conclut Philippe Burger.

Voici la vidéo par Deloitte sur la mobilité des cadres :