Mon compte Devenir membre Newsletters

Un directeur commercial gagne 70 % du salaire de son p-dg

Publié le par

L'édition 2012 du Guide des salaires vient de paraître. Le directeur commercial gagne 70 % du salaire de son p-dg (+6 points) mais sa rémunération reste stable par rapport à 2010.

Côté salaires, les métiers commerciaux se portent bien. C'est l'étude annuelle, version 2012, du Guide des salaires qui le confirme. 

Si la rémunération globale médiane des directeurs commerciaux, de 95 850 euros, est stable par rapport à 2010, ces derniers peuvent se vanter de gagner 70 % du salaire du président-directeur général, alors que ce pourcentage n'était que de 64 % l'an dernier.

Placés au 5e rang du classement des rémunérations, les directeurs commerciaux ont pourtant subi une évolution de leurs salaires. Si leur montant est globalement resté stable, c'est que la rémunération fixe, augmentant de 8 % par rapport à 2010, à contrebalancer la baisse de 50 % du variable (la part de variable étant moindre que celle du fixe dans le salaire total).

L'enquête menée au premier trimestre 2011 fait état par ailleurs que les directeurs des ventes sont mieux lotis que leur N+1 en termes d'évolution de salaires. Avec une rémunération globale médiane de 84 600 euros, celle-ci a augmenté de 10 % par rapport à 2010, hausse qui a concerné tant la rémunération fixe (+13 %) que variable (+6 %).

« Pour les commerciaux, on observe une rémunération fixe croissante mais les variables versés ont été moindres, ce qui met en évidence le ralentissement économique », analyse Claire Cabaret, éditeur du Guide des salaires. 

Enfin, depuis deux années consécutives que le Guide des salaires propose une comparaison hommes-femmes, il apparaît que les hommes représentent toujours 59 % de l’échantillon de la famille «commercial, ventes».

L’écart des rémunérations hommes-femmes est de 34 % (contre 35 % l‘an dernier), au détriment de ces dernières. Elles perçoivent une rémunération globale moyenne de 31 730 euros (en baisse de 8 %), contre 47 780 euros (-10 %) pour les hommes. L’écart observé sur la part variable de rémunération des femmes dans la fonction commerciale est encore plus élevé avec 59 % contre 56 % observé en 2010.