Mon compte Devenir membre Newsletters

Tunisie : une charte pour relancer le tourisme d'affaires

Publié le par

Quelques mois après la révolution du Jasmin en Tunisie, le tourisme d'affaires peine à repartir. Une charte est édictée pour inciter les entreprises à choisir cette destination.

Tunisie : une charte pour relancer le tourisme d'affaires

Reshot et Croisière Jaune, deux spécialistes du tourisme d'affaires sur la Tunisie, ont décidé d'édicter une charte pour rassurer les entreprises et les inciter à se tourner de nouveau vers la Tunisie pour leurs événements. La charte devrait par ailleurs donner, aux 120 agences membres de l'ANAé (Association des agences de communication événementielle), des arguments de poids en faveur de cette destination.

Ces actions portent sur deux thèmes :
Rassurer le client :
• Avec la mise en place de l’opération Jasmin : n’importe quel décideur, s’il a un projet en cours, peut se rendre gratuitement, avec une personne de son choix, sur un week-end, dans tous les hôtels partenaires. Tous les frais de transport aérien, de transfert à l’hôtel et d’hébergement sont compris. L’objectif est qu’il puisse se rendre compte de manière autonome de la situation actuelle en Tunisie.
• Avec l’envoi aux agences des témoignages des opérations réalisées depuis fin janvier.
• Avec un engagement pour un report sans frais de toute annulation d’opération en cas d’événements majeurs se produisant en Tunisie.
• Avec la négociation de conditions d’annulation totale ou partielle très avantageuse en cas d’événements majeurs se produisant en Tunisie.

Permettre aux agences de mieux vendre :
• Avec une remise de prix significative sur toutes les prestations aériennes et sur l’ensemble des produits événementiels en comparaison de prestations équivalentes commandées l’année dernière sera appliquée, bien que la Tunisie soit déjà une destination abordable en termes de tarifs.
• Avec une gratuité totale pour le voyage de repérage avec le décideur.
• Avec la mise en place, pour les collaborateurs des agences de l’ANAé, chargés de projets et directeurs de clientèle, d’une journée à Tunis pour rencontrer le ministre du tourisme tunisien et partager un événement.