Mon compte Devenir membre Newsletters

Cisco économise du temps et de l'argent grâce au virtuel

Publié le par

Le spécialiste des solutions de télécommunication Cisco remplace son traditionnel tour de France partenaires par une convention virtuelle.

Cisco économise du temps et de l'argent grâce au virtuel

En vente indirecte, réaliser un tour de France partenaires est fastidieux et coûteux. Surtout quand ils sont plusieurs milliers comme c'est le cas de Cisco, spécialiste des réseaux de communication. Aussi, cette année, la tournée des partenaires Cisco ne se fera pas. A la place, le France Partners Experience, une réunion virtuelle en temps réel dans toute la France qui a lieu le 26 novembre 2013. "Nous économisons de l'argent : pas de déplacement ni de location de salles, mais aussi du temps : nous réalisons en trois heures ce que nous faisions auparavant sur quatre mois", explique Patricia Gandit, responsable marketing Cisco en France.

Lors de ce rendez-vous online, le dg, le directeur des partenaires et le directeur business solutions évoqueront les orientations stratégiques de Cisco et ses projets pour l'année à venir. Afin de réagir, les partenaires ont deux possibilités : envoyer leurs questions au préalable sur une plateforme dédiée ou former un groupe autour d'un représentant Cisco qui leur permettra de converser en direct avec l'équipe de direction.

Mais le virtuel ne fait pas tout. "Le côté convivial de la relation que nous entretenons avec nos partenaires ne peut pas se transmettre en ligne", souligne Patricia Gandit. Aussi, à l'issue de la réunion virtuelle, sept soirées festives sont organisées dans sept villes de France, afin que les partenaires qui le souhaitent puissent échanger avec les équipes Cisco autour d'un cocktail.

Au total, un millier de partenaires sont attendus pour le France Partners Experience. "Nous allons sans doute perdre quelques partenaires rétifs au changement. Mais nous les récupérerons l'année suivante. Et puis nous allons aussi en gagner de nouveau qui préfèrent ce format de rencontre", pronostique Patricia Gandit.

Il faut dire que Cisco prend là un risque mesuré. Tout d'abord parce que c'est son coeur de métier de relier les personnes à distance, et aussi parce qu'elle a déjà éprouvé cette solution en interne. Depuis cinq ans, les grands messes rassemblant annuellement les équipes commerciales Cisco des différents pays ne sont plus physiques elles non plus. "A la fin de cette première édition, nous ne manquerons pas de valoriser ce travail à distance", conclut Patricia Gandit.