Mon compte Devenir membre Newsletters

Des QR codes pour maîtriser son réseau de distribution

Publié le par

Les QR codes ont pris une place importante dans la stratégie marketing des marques. Mais ces codes-barres 2D trouvent désormais d'autres utilisations comme garder la maîtrise de son réseau de distribution ou lutter contre la contrefaçon.

Des QR codes pour maîtriser son réseau de distribution

© Adents

Êtes-vous certain que vos produits distribués sont bel et bien écoulés sur le secteur que vous avez déterminé avec votre revendeur ? En clair, comment être sûr que votre distributeur n’écoule pas vos produits sur un territoire géographique non prévu par les accords, alors même que vous investissez dans de coûteuses dépenses publicitaires sur ce territoire ? Jusqu’à présent, les marques ont recours aux contrôleurs effectuant des relevés de linéaires… Procédé indispensable, mais insuffisant pour suivre réellement à la trace tous vos produits.

La société Adents a peut-être la solution. Cet éditeur de logiciels de traçabilité unitaire, qui a racheté il y a deux mois QR mobile spécialisé dans la génération de codes-barres 2D, met en avant l’utilisation de cette technologie sur les produits. « L’idée est finalement de transformer chaque consommateur en contrôleur », explique Christophe Fischer, associé et dg d’Adents. Concrètement, à chaque fois qu’ils flasheront le QR code, cela permettra à la marque de localiser l’utilisateur final et donc de savoir exactement où le produit se trouve. Au marketing de trouver le moyen d’inciter le consommateur à flasher le code…

Disposer d'informations face à son réseau

Ces données ainsi recueillies sont utiles face à votre réseau de revendeurs. « Auparavant, quand les entreprises négociaient des accords avec leurs distributeurs/revendeurs, elles avaient uniquement des intuitions sur le parcours de leurs produits. Désormais, ces mêmes entreprises ont une photographie en temps réel du chemin parcouru par leur produit », révèle Christophe Fischer. Un flicage qui ne serait pas là pour pénaliser les revendeurs, mais davantage pour avoir des armes pour mieux négocier les contrats avec ses distributeurs et garder la main sur la distribution de ses solutions. D’autant que cela peut aussi être l’occasion de prendre conscience de la nécessité de réorganiser son réseau de distribution en fonction de ces nouvelles données révélées par le consommateur lui-même.

C’est véritablement une nouvelle vie pour ces QR codes. Nés d’une vocation logistique, puis portés par le marketing pour interagir avec le client en lui apportant de l’information, ces codes-barres 2D trouvent désormais une autre utilisation avec le contrôle des réseaux de distribution.

Si aujourd’hui, le secteur du luxe avec le champagne, le vin, la cosmétique est le premier à utiliser ces QR codes pour maîtriser leurs canaux de distribution, le phénomène pourrait s’étendre à d’autres secteurs et couvrir d’autres utilisations.
À commencer par la lutte contre la contrefaçon. Grâce à ce procédé, les marques sont à même de savoir si plusieurs clients se sont connectés à partir du même QR code.

De quoi leur permettre de prendre conscience de l’ampleur des fraudes qui touchent de très nombreux secteurs. Pour autant, le sujet est encore tabou. Et Christophe Fischer n’envisage pas un seul instant que des marques puissent donner la possibilité à leurs revendeurs ou à leurs clients de vérifier si le produit acheté est bien celui du fournisseur en se connectant sur le site ! Il manquerait selon l’expert une volonté politique pour imposer aux sociétés un véritable marquage de leurs produits. « Aujourd’hui, les marques ne sont pas prêtes à lutter ouvertement contre les produits contrefaits avec notamment la peur de voir des clients prendre conscience que le produit acheté est peut-être un faux ! »