Mon compte Devenir membre Newsletters

Les réseaux de revente sont bien animés dans les services

Publié le par

81% des sociétés de service revendant par réseau animent totalement leurs points de vente. C'est ce que révèle une étude publiée par l'Insee.

Les 450 réseaux de services français sont globalement bien animés par les entreprises têtes de réseau. L’Insee révèle que sur les 44200 points de vente que représentait le réseau de services en 2007, la plupart sont efficacement gérés par leurs têtes de réseau, en particulier au niveau animation commerciale (organisation de réunions, de séminaires…), la définition des offres, la formation des équipes et les lancements publicitaires.

En revanche, les résultats sont moins probants concernant le partage d’informations (fichiers client notamment) et la conception de l’agencement du point de vente. Quant au suivi des ventes, si la moitié des têtes de réseau l’assure totalement pour leurs points de vente, 35% ne s’en chargent que partiellement, quand plus de 14% n’interviennent pas du tout.

L’étude fait apparaître que certains services sont plus marqués par l’organisation commerciale en réseau de revente. C’est en particulier le cas pour le travail temporaire, la location automobile courte durée, la restauration rapide, les studios et laboratoires photographiques, l’hôtellerie et les agences de voyage.

Par ailleurs, près des deux tiers des points de vente sont gérés sous forme de contrats, de franchise principalement (44% des revendeurs).

Il existe également d’autres types d’organisation, comme les réseaux de points de vente intégrés (détenus en propre par la tête de réseau) qui représentent plus de 20% des points de vente, ou encore le groupement (près de 13% des points de vente). Les réseaux services aux entreprises fonctionnent pour la plupart sur le modèle du réseau intégré, ainsi que pour les services à la personne. La location de véhicules de courte durée a un réseau organisé à parts égales entre réseau intégré et réseau de franchise, tout comme pour les services de restauration. Enfin, les groupements d’indépendants sont principalement présents chez les agences de voyage, où ils concentrent près de 60% du chiffre d’affaires réalisé par les réseaux de ce secteur.