Mon compte Devenir membre Newsletters

M-commerce : les entreprises BtoB y croient !

Publié le par

Vendre par le canal Internet, et qui plus est via des smartphones, n'est plus l'apanage du seul milieu BtoC. Une récente étude prouve que les professionnels du BtoB sont tout aussi concernés par l'e-commerce et le m-commerce.

M-commerce : les entreprises BtoB y croient !

Négliger les ventes via les mobiles est une erreur qui pourrait coûter cher aux entreprises du BtoB. Souvent dépeintes comme étant une stratégie de sociétés grand public, une récente étude réalisée par le cabinet Forrester Consulting pour hybris software, développeur de logiciels, démontre que les entreprises BtoB sont en fait autant, sinon plus, concernées par le phénomène du m-commerce.

Pour parvenir à ce résultat, cette étude mondiale, baptisée "Online and Mobile are Transforming B2B Commerce", commence par avancer une donnée impressionnante : 559 milliards de dollars, soit le chiffre d'affaires annuel de l'e-commerce BtoB aux États-Unis, qui est plus de deux fois supérieur à celui du BtoC ! L'e-commerce BtoB est donc en expansion. Sur l'échantillon 717 entreprises BtoB interviewées (Amérique du Nord, Emea et Asie) 353 d'entre elle déclarent vendre leurs produits en ligne à d'autres entreprises, soit un peu moins de la moitié. Et en regardant plus attentivement, il apparaît que 52% des clients de ces entreprises qui vendent sur Internet recourent aux smartphones pour réaliser leur achat, et autant le font via les tablettes numériques.

Autre phénomène intéressant en termes d'e-commerce, le fait que ces mêmes clients d'entreprises BtoB utilisent non seulement des sites marchands de professionnels, mais aussi de sites BtoC. Aussi, les habitudes des professionnels en tant que consommateur dans la vie courante influent fortement leurs comportements dans le monde de l'entreprise.

Par ailleurs, les entreprises BtoB ont été sondées sur leurs intentions quant à l'usage de leur catalogue papier. Résultat : près de 70% d'entre elles affirment lâcher cet outil commercial d'ici à cinq ans.

Brian Walker, vice-président senior d'hybris conclut : "En reconnaissant le potentiel et la valeur du commerce en ligne, les entreprises B2B ne tarderont pas à découvrir que c'est une mine d'or pour fidéliser les clients."