Mon compte Devenir membre Newsletters

Externalisation commerciale : Optimark évangélise le marché

Publié le par

Spécialisée dans l'externalisation des forces de vente, Optimark invite ses clients et prospects dans ses locaux pour évangéliser le marché, tout en affirmant ses ambitions de développement pour 2012.

Alain Martin, président d'Optimark (à droite) accueille des clients et prospects le 5 juin au siège parisien de l'entreprise.

Alain Martin, président d'Optimark (à droite) accueille des clients et prospects le 5 juin au siège parisien de l'entreprise.

Avoir recours à une force de vente externalisée : trop cher, trop risqué et pas assez porteur de valeur ajoutée ? C'est pour répondre à toutes ces objections qui lui sont fréquemment opposées qu'Optimark, entreprise spécialisée dans ce domaine, décide de partir à la rencontre de ses prospects et clients. 

Depuis le mois d'avril, deux rencontres ont ainsi été orchestrées dans les locaux de l'entreprise, au siège d'Aix-en-Provence le 6 avril dernier, puis dans ses locaux parisiens, le 5 juin. « L’externalisation commerciale constitue un levier en temps de crise, et un moyen d’adapter ses structures pour optimiser ses coûts fixes », martèle Alain Martin, président du groupe, à l'attention de la trentaine de personnes présentes dans la salle. 

Ces nouveaux rendez-vous correspondent à une volonté de la société d'évangéliser le marché, dans un contexte compliqué où la crise peut conduire les entreprises à s'appuyer sur leurs effectifs commerciaux en interne. D'autres rencontres seraient d'ores et déjà prévues pour expliquer les avantages à recourir à une force de vente supplétive.

Optimark affirme ainsi ses ambitions pour les prochains mois. « Avec 30,06 millions de chiffres d'affaires pour 2011, nous sommes aujourd'hui le quatrième acteur de ce domaine, derrière CPM, Ajilon et Circular », revendique Alain Martin. Et de préciser que la société vise 40 millions de chiffre d'affaires fin 2012, et la deuxième place de ce classement. L'entreprise prévoit par ailleurs de se développer en Europe pour accélérer son développement en gagnant de nouveaux marchés, et de continuer à diversifier ses services vers plus de valeur ajoutée (création de partenariats, réalisation d'études, etc.)