Mon compte Devenir membre Newsletters

Année mitigée pour les start-up parisiennes

Publié le par

Selon le dernier bilan du greffe du Tribunal de commerce de Paris, 931 start-up parisiennes ont vu le jour durant l’année 2001. 138, en revanche, ont fait l’objet d’une liquidation ou d’un redressement judiciaire.

Comme on pouvait s’y attendre, le cru 2001 est loin d’avoir été bon pour les start-up françaises. Ainsi, selon le dernier bilan du greffe du Tribunal de commerce de Paris, 931 start-up parisiennes ont vu le jour durant l’année 2001 alors que, dans le même temps, 138 faisaient l’objet d’une liquidation ou d’un redressement judiciaire. Plus précisément, la création de start-up s’infléchit très nettement à partir du mois de mars 2001, puis se stabilise à 65 créations mensuelles en moyenne dans les derniers mois de l’année. Ce qui représente une baisse de 44% entre le premier et le second semestre. Par ailleurs, le greffe du tribunal de Commerce de Paris s’est penché sur la durée de vie des sociétés de la net-économie ayant fait l’objet d’un jugement d’ouverture en procédures collectives en 2001 : deux ans pour 31 d’entre elles, un an pour 58 sociétés, quelques mois pour six sociétés. Les 43 autres sociétés ont été créées entre 1975 et 1998. Enfin, l’année 2002 ne s’augure guère mieux pour les start-up parisiennes puisque le greffe n’a enregistré que 186 créations au premier trimestre soit une baisse de 8% par rapport aux trois derniers mois de l’année 2001.