Mon compte Devenir membre Newsletters

Bruxelles interdit – enfin – le spam

Publié le par

Fini les envois « sauvages » de messages de prospection ! Les adeptes du marketing direct par e-mail, fax, SMS ou appels téléphoniques devront, désormais, obtenir le consentement de leurs prospects avant de leur adresser des messages publicitaires.

Le 30 mai, le Parlement européen a tranché, imposant aux entreprises l’obligation de respecter la règle de l’opt in dans leurs campagnes de recrutement de nouveaux clients. Concernant les clients acquis, le Parlement s’est montré plus souple. Les entreprises sont autorisées à envoyer à leurs clients des messages non sollicités à condition que ces messages portent sur des produits similaires à ceux qu’elles leur ont déjà vendus. Au delà de l’aspect légal, la décision de Bruxelles met fin au débat qui opposait les détracteurs du spam (envoi de mails non sollicités) aux partisans du libéralisme effréné en la matière. Mais, surtout, elle impose un code de bonne conduite aux utilisateurs des nouveaux médias de la communication directe. Une réglementation qui semble bien venue : en abreuvant d’e-mails ou – pire – de minimessages mercantiles des consommateurs qui n’en avaient que faire, certaines entreprises seraient sans doute parvenues à discréditer de précieux outils.