Mon compte Devenir membre Newsletters

Ciments Français renforce sa présence au Moyen-Orient

Publié le par

Hilal Cement Company, fabricant koweïtien de ciment, sur lequel Ciments Français vient de lancer une offre de rachat, exploite deux terminaux dédiés à l'importation au Koweït. Il devrait permettre à Ciments Français d'accroître son activité dans la péninsule Arabique.

Ciments Français, à travers sa filiale égyptienne Suez Cement Company, a lancé, fin août, une offre d'achat après laquelle il contrôlera 51 % du capital de Hilal Cement Company, société cotée à la Bourse de Koweït. Un rachat qui se fera dans le cadre de sa stratégie visant à étendre sa présence au Moyen-Orient. Hilal Cement Company exploite deux terminaux d'importation situés au sud du Koweït, d'une capacité totale annuelle de près d'1 million de tonnes. En 2006, Hilal Cement a enregistré un chiffre d'affaires d'environ 65 millions de dollars. « Le Koweït prévoit une forte croissance de la demande de ciment dans les années à venir ainsi que des perspectives intéressantes d'intégration verticale dans le secteur du béton prêt à l'emploi », explique-t-on chez Ciments Français. L'émirat ne dispose pas de matières premières pour la production de ciment et la seule cimenterie du pays doit les importer des pays limitrophes, avec un impact important sur les coûts de production. « Après notre entrée récente sur le marché chinois avec l'acquisition de Fuping Cement, cette nouvelle opération au Koweït nous permet d'être présent dans vingt pays et de renforcer notre activité dans les pays émergents à fort potentiel de croissance », ajout-on chez Ciments Français.