Mon compte Devenir membre Newsletters

Confiez l'analyse du contenu de vos blogs, mails et forums à des logiciels

Publié le par

Les sociétés SPSS et KXEN, toutes deux spécialisées dans l'analyse prédictive, annoncent la sortie de deux nouvelles solutions d'analyse des blogs, mail et forums. Des logiciels qui permettent de décrypter les écrits de vos clients.

Comment prendre en compte ce qui se dit sur votre blog, dans les mails de vos clients et sur les forums de votre site web ? La seule solution est de lire tout ce contenu et d’essayer de le transposer en données structurées afin de nourrir des bases de données. Un travail fastidieux qui peut être aujourd’hui confié à des logiciels. Ces derniers permettent, en effet, d’analyser de façon automatique tout contenu éditorial sans avoir à le lire. Mais surtout, ces logiciels repèrent les idées-clés du texte et les intègrent dans des tableaux ou les transforment en schémas afin d'avoir une analyse claire des demandes de clients ou prospects et d'en tirer ensuite une extrapolation de leurs comportements futurs... Deux éditeurs proposent des nouveautés en la matière.

En premier lieu, SPSS pour qui cette technologie n’est pas nouvelle puisque l’éditeur la propose depuis plusieurs années via son outil d’analyse Clementine. Toutefois, SPSS vient de sortir une version allégée de son outil. Baptisée STAFS, elle est commercialisée indépendamment de son outil d’analyse SPSS 16.0 et concerne de faibles volumes d’analyses.
KXEN arrive, quant à lui, sur ce secteur en intégrant un module de Text Mining dans la version 4 de son outil Analytic Framework qui vient de sortir. Le fait de l’associer avec une application d’analyse permet de fournir aux entreprises un outil qui transforme les données non structurées en informations exploitables par les techniques de data mining et d’analyse prédictive.
STAFS est commercialisé pour 4000 euros HT et peut s’installer sur un poste de travail, ce qui en fait une offre adaptée aux besoins des PME. KXEN Text Coder est, quant à lui, vendu 32 000 euros HT. Cette solution s’inscrit davantage dans une logique de gros volumes et sera implémentée sur un serveur. De fait, celui-ci se rapprocherait plutôt de la solution Text Mining for Clementine de SPSS commercialisée à 20 000 euros HT.