Mon compte Devenir membre Newsletters

Des augmentations de salaires historiquement faibles en 2009

Publié le par

Hewitt Associates dévoile les résultats de son enquête annuelle sur les révisions salariales en France. Concernant les forces de vente, les augmentations globales moyennes sont en baisse.

La crise agit fortement sur les politiques de rémunération des entreprises françaises. C’est le constat majeur de l'enquête annuelle de Hewitt Associates sur les révisions salariales en France qui révèle une baisse des budgets d’augmentations globales dans les entreprises. L’étude démontre en effet que les taux d’augmentation des salaires n’ont jamais été aussi faibles depuis une trentaine d’années. C’est la première fois qu’un taux d’augmentation moyen toutes fonctions confondues inférieur à 3% est observé (il était de 3,3% en 2008). Concernant les forces de vente, les augmentations moyennes étaient évaluées à 3,2% en 2008, à 2,8% en 2009, et les prévisions annoncent un taux moyen de 2,4% en 2010!

Pourtant, il y a douze mois de cela (avant la crise financière), les prévisions d’augmentations pour 2009 paraissaient bien plus optimistes et s’élevaient à 3,7% (toutes fonctions confondues). La tendance risque de s’infléchir davantage en 2010, puisque le taux d’augmentation moyen prévu est de 2,6%, selon l’enquête d’Hewitt. Cadres dirigeants et supérieurs ne sont pas exempts de cette baisse. En effet, les premiers ont bénéficié d'une hausse de 3,5% en 2008, de 3,3% en 2009 et ils devraient connaître une hausse de 2,4% en 2010, et les seconds 3,3% en 2008, 2,9% en 2009 et 2,5% en 2010.

Ces chiffres émanent de données recueillies cet été auprès de 69 sociétés françaises représentant plus de 721 000 salariés, par Hewitt Associates, cabinet de conseil en management des ressources humaines et des risques financiers associés.