Mon compte Devenir membre Newsletters

Factory systemes ouvre son site web marchand B to B

Publié le par

Factory systemes vient de créer son site marchand myfactory.fr pour permettre aux entreprises et aux administrations d'acheter en ligne du matériel et des logiciels informatiques.

Le société Factory systemes vient d'ouvrir son site marchand “myfactory.fr” pour permettre aux entreprises et administrations ayant des besoins informatiques logiciels ou matériels d’acheter en ligne. Matériels d’acquisition de données, conditionneurs de signaux, communication industrielle, réseaux, PC & serveurs durcis, KVM (commutateur de partage écran, clavier, souris) sont commercialisés ainsi que toute une gamme d’accessoires et de périphériques. Outre un contenu très documenté, le site marchand http://www.myfactory.fr/e_commerce/fr/societe.cfm, offre de nombreux services : suivi et historique des commandes dans un compte client, mode de paiement adapté à chaque profil utilisateur, suivi en temps réel des livraisons, le tout dans un environnement totalement sécurisé.

« Le commerce électronique est désormais entré dans les mœurs ; nos clients l’utilisent à titre personnel et maîtrisent parfaitement son mode d’emploi. Ils sont donc demandeurs et parfois surpris de ne pas encore disposer des mêmes outils dans leur environnement professionnel, explique Franck Drevon, responsable marketing de myfactory.fr. Le site myfactory.fr a été conçu dans un souci d’efficacité optimale pour nos clients et de réduction de leurs coûts : accessible 7j/7 et 24h/24, les utilisateurs peuvent passer leurs commandes en temps réel à tout moment, avec une double garantie, celle d’un traitement rapide, efficace et fiable et celle de bénéficier des meilleurs prix ».

myfactory.fr permet déjà, d’un simple clic, de commander en ligne plus de 1 500 produits du catalogue des fournisseurs Advantech, Molex, AAEON, Etherwan, Rextron. « Nous comptons prochainement élargir considérablement l’offre de myfactory.fr dans un esprit d’homogénéité, grâce à de nouveaux partenaires avec lesquels des discussions sont actuellement en cours », précise Franck Drevon.