Mon compte Devenir membre Newsletters

Futur Telecom fête ses dix ans

Publié le par

L'opérateur télécoms, fournisseur de services de téléphonie fixe et mobile aux TPE et PME, clôt une année 2008 qui lui a permis d'étoffer sa force de vente et son réseau de distribution.

10 % de nouveaux partenaires revendeurs. Huit commerciaux en plus. La mise en place d’un outil d’e-learning disponible en permanence pour les commerciaux, sur l’Intranet de l’opérateur. Le bilan de l’année est riche pour l’opérateur télécoms Futur Telecom, filiale de SFR depuis 2005. Avec une stratégie commerciale construite sur un réseau indirect de 300 partenaires distributeurs (40 % d’agents commerciaux, 25 % d’installateurs privés, 25 % de revendeurs mobiles et 10 % de SSII), Futur Telecom se concentre sur la cible des entreprises de 3 à 50 salariés.

Pour animer ce réseau, la société dispose d’une force de vente d’une vingtaine de collaborateurs répartis dans six villes françaises. Un de ses enjeux majeurs : augmenter le nombre de ses revendeurs. Pari tenu cette année avec 10 % de revendeurs en plus. Pour cela, Futur Telecom a participé pour la première fois au salon IT Partners qui s’est tenu début février à DisneyLand Paris et renouvelle l’opération en 2009. « Cet événement destiné à la distribution IT professionnelle nous offre un vivier de prospects en or pour notre équipe de chefs des ventes », commente Gilles Brunschwig, directeur général de Futur Telecom. « Pour les motiver, nous organisons des challenges : pendant 48 heures, ils doivent réaliser tel ou tel questionnaire », relate Gilles Brunschwig. Autre initiative plus ancienne de l’opérateur pour accroître la taille de son réseau indirect : un partenariat avec Microsoft conclu mi 2007 qui lui a permis de recruter une trentaine de nouveaux partenaires. Dix ans après sa création, Futur Telecom s’enorgueillit de sa capacité à animer un réseau de distribution indépendant atypique dans le milieu : « C’est une façon de nous différencier et d’aller chercher des petits revendeurs que ne prospectent pas les autres opérateurs », conclut le directeur général.