Mon compte Devenir membre Newsletters

Gestion des emplois et des compétences : 80% des entreprises concernés ont signé un accord

Publié le par

Depuis 2005, les entreprises de plus de 300 salariés ont l'obligation de négocier un accord de Gestion prévisionnelle des emplois et des compétences (GPEC). Où en sont-elles ? La CCIP a enquêté.

Près de 80% des entreprises concernées par l’obligation de négocier un accord de gestion prévisionnelle des emplois et des compétences (GPEC) s'en sont déjà préoccupées. 23% ont déjà signé un tel accord et 56% sont en cours de négociation. Pour les 20% restants, les négociations ont échoué ou n’étaient pas une priorité durant cette période. C’est ce qui ressort d’une enquête menée par la Chambre de commerce et d’industrie de Paris auprès de 200 directeurs des ressources humaines et responsables formation sur la période d’avril à mai 2008.

La plupart des entreprises interrogées considèrent la loi comme une opportunité favorisant le dialogue social. En revanche, 26% d’entre elles ont pour seul objectif de répondre à l’obligation légale de négociation. Pour 70% des personnes interrogées, la négociation a été l’occasion de formaliser l’existant. Selon elles, les accords ne contiennent pas forcément de dispositifs innovants. Pour 71% des entreprises, la durée des négociations a été inférieure à 6 mois. Enfin, 63% des entreprises non concernées par l’obligation (< 300 salariés) ont le projet de mettre en place une démarche GPEC à moyen terme. 80% d’entre elles souhaitent la mettre en place dans l’année en cours.