Mon compte Devenir membre Newsletters

Il sera bientôt possible de recevoir ses e-mails en avion

Publié le par

Air France teste l'utilisation des téléphones mobiles et des PC reliés à Internet à bord de ses avions. D'ici quelques mois, voix et données seront peut-être accessibles à tous les passagers.

« Veuillez attacher votre ceinture, relever la tablette et remonter votre siège… » Pas de doute, vous êtes dans un avion. Dans un avenir proche, l’hôtesse de l’air ajoutera peut-être « merci de ne pas téléphoner avant que nous ayons atteint notre altitude de croisière » ! Pour certains clients d’Air France, il s’agit déjà d’une réalité. En effet, la compagnie aérienne teste actuellement la possibilité d’envoyer ou de recevoir des données via tout terminal mobile (téléphone, PC portable…) lors d’un vol. SMS, MMS, e-mails sont dès aujourd’hui accessibles à bord du seul Airbus A 318 au monde équipé d’antennes relais. Celui-ci est en circulation pour une période de 6 mois sur diverses destinations européennes. D’ici à quelques semaines, une autre expérimentation, toujours sur le même appareil sera lancée. Celle-ci concerna les appels vocaux passés toujours via votre propre téléphone mobile. Tout comme pour la data, l’utilisation du téléphone n’est possible qu’à 3000 mètres d’altitude. Le coût de la communication est identique à celui d’un appel passé depuis l’étranger. La tarification dépend, dès lors, de l’abonnement à l’international souscrit auprès des opérateurs téléphoniques. A l’issu de chaque vol test, les 123 passagers de l’appareil sont invités à répondre à un questionnaire afin de recueillir leurs impressions. « A l’issue des six mois de test, nous nous appuierons sur les appréciations et les commentaires de ces clients pour évaluer l’intérêt de mettre en place ces offres sur nos vols », explique Patrick Roux, directeur marketing d’Air France. Mais il est peu probable que ce soit les passagers eux-mêmes qui refusent cette véritable avancée technologique dont rêvent déjà tous les professionnels en déplacement.