Mon compte Devenir membre Newsletters

Kyocera Mita crée un club pour ses revendeurs

Publié le par

Cumul de points, challenges, voyages, événements, formations, etc. : Kyocera Mita, le spécialiste japonais de l’impression a mis les formes pour séduire son réseau de revendeurs en les réunissant au sein d’un club.

« KyoUnivers ». C’est le nom qu’a choisit le fabricant de solutions d’impression Kyocera Mita France pour son club de revendeurs, créé au début du mois de décembre 2004. « Nous souhaitions fédérer nos 170 partenaires autour de notre marque pour nous différencier de la concurrence et créer une véritable préférence pour Kyocera Mita », explique Catherine Charles, directrice marketing et communication de Kyocera Mita France. « Il s’agit également de les dynamiser tout au long de l’année en formalisant davantage notre relation avec eux pour ne plus leur proposer des actions éparses et ponctuelles comme avant mais au contraire réguler les actions de motivation et de formation », précise la directrice marketing. Ils bénéficient désormais d’une hotline de 5 téléconseillers, d’un programme de formation et d’un extranet. « Les partenaires pourront gagner leur formation en cumulant des points en fonction de leurs ventes », précise Catherine Charles. L’extranet leur fournit des informations sur les produits, des argumentaires commerciaux, des fiches pratiques à télécharger, la présentation des campagnes publicitaires de Kyocera Mita, etc. « Les téléconseillers éclairent les partenaires sur le programme de garantie et sur les services que nous proposons », poursuit Catherine Charles. Les revendeurs recevront également une newsletter électronique tous les deux mois les informant de l’actualité du groupe. « Nous prévoyons également de les réunir régulièrement dans l’année pour le lancement de produits phares, en organisant des événements originaux, s’enthousiasme Catherine Charles. Il s’agit d’attirer les revendeurs et de les séduire et gagner ainsi en part de marché. » Kyocera Mita a en effet l’ambition de gagner 1 à 2 % de parts de marché chaque année sur ses différents gammes de produits.