Mon compte Devenir membre Newsletters

L'e-mailing de prospection se porte bien

Publié le par

Selon une étude du SNCD/TNS Media Intelligence, les investissements dans l'e-mailing de prospection ont progressé de 28,75 % entre le premier et le second semestre 2008.

De plus en plus d'annonceurs sont séduits par l'e-mailing de prospection. Les investissements en e-mailings de prospection ont en effet atteint 141,6 millions d’euros bruts pour l’ensemble de l’année 2008, selon les résultats du baromètre annuel du SNCD/TNS Media Intelligence. Un phénomène qui prend même de l'ampleur puisque 45 % des investissements sont concentrés sur les quatre derniers mois de 2008.

Pour Bruno Florence, consultant et président de la commission e-marketing du SNCD : « Avec un coût au contact parmi les plus faibles du marketing direct, l’e-mailing répond parfaitement aux besoins actuels des annonceurs.»

Désormais, ce canal de communication fait partie intégrante des stratégies des grands annonceurs, selon Eric Trousset, directeur marketing du pôle investissements publicitaires de TNS Media Intelligence : « On note déjà que 68 % des 100 premiers annonceurs français ont utilisé l’e-mailing de prospection dans leur plan média en 2008. »

Il est à noter également que la moyenne des investissements dans l’e-mailing de prospection est de 0,30 % du budget des annonceurs. Cependant, certains annonceurs y consacrent déjà une part significative de leur budget : près de 4 %. C’est notamment le cas de Nissan qui consacre 3,9% de ses investissements publicitaires on line à l’e-mailing.

Selon l'étude, 68,4 % des annonceurs ayant recours à l’e-mailing annoncent également en presse et 61 % sont également annonceurs sur Internet. « L'e-mailing est un complément de prospection très naturel de l'Internet, de la presse et du mailing postal dans des dispositifs multicanal, commente Bruno Florence, car ces dispositifs offrent ainsi une couverture très large et une présence forte dans toutes les interfaces de contacts des internautes.»

www.sncd.org