Mon compte Devenir membre Newsletters

L’e-marketing direct représente 1% seulement des investissements MD

Publié le par

Les dépenses de marketing direct des entreprises françaises ont progressé plus que les investissements publicitaires en 2001. Mais l’e-marketing direct, pourtant peu onéreux, reste marginal.

Les dépenses des entreprises en matière de marketing direct ont progressé de 1,3%, s’établissant à 9,9 milliards d’euros en 2001 selon la dernière étude réalisée par Ipsos pour le compte de l’UFMD (Union française du marketing direct). Ce chiffre est certes timide, mais il faut cependant noter que le marché du marketing direct s’en sort bien, notamment par rapport à l’ensemble des investissements publicitaires des entreprises françaises qui ont diminué de 0,2%. Autre résultat significatif : les dépenses de marketing direct représentent désormais 20% du total des investissements publicitaires. Un chiffre qui illustre donc la bonne tenue de ce média et qui s’explique essentiellement par sa bonne rentabilité dans un contexte économique plus tendu. Ce sont essentiellement les canaux du mailing, de l’imprimé sans adresse (ISA) et du téléphone qui progressent le plus. En revanche, l’e-marketing direct (e-mailing, SMS mailings, etc.) ne représentaient en 2001 qu’une faible part des investissements des entreprises (à peine 1%). Un résultat qui pourrait toutefois être en hausse en 2002 et à plus forte raison en 2003, car ces nouvelles technologies appliquées au marketing direct permettent de créer des synergies et d’optimiser, à moindre coût, l’efficacité d’une campagne.