Mon compte Devenir membre Newsletters

L’envoi d’e-mails “opt-out” pourrait être bientôt autorisé en B to B

Publié le par

La Commission nationale informatique et libertés (Cnil) vient d’assouplir sa position sur le cas des e-mails commerciaux en B to B. Une mesure qui réjouit les professionnels du marketing direct.

En B to B, les envois d’e-mails à caractère professionnel pourront peut-être bientôt se passer de l’accord préalable de l’internaute. C’est ce que semble annoncer la toute récente volte-face de la Commission nationale informatique et libertés (Cnil), le 17 février dernier. Face au lobbying exercé par le Syndicat national de la communication directe (SNCD) et de nombreux acteurs du marketing direct, cette commission indépendante vient d’assouplir sa position sur le cas particulier de l’e-mail marketing B to B. Concrètement, la Cnil a admis le principe de l’envoi d’e-mails professionnels non sollicités (ou “opt-out”) en B to B, à condition que le droit d’opposition de l’internaute soit rigoureusement respecté. Voilà de quoi rasséréner les fournisseurs de fichiers de professionnels, qui avaient été contraints de suspendre la location de leurs adresses électroniques au mois de décembre dernier. Ils pourraient envisager de la reprendre si cette nouvelle position de la Cnil est suivie d’effets.