Mon compte Devenir membre Newsletters

LPR veut convertir les propriétaires en locataires

Publié le par

Spécialiste de la location de palettes, LPR lance une campagne de prospection auprès de 1 000 directeurs logistiques d'entreprises fournisseurs de la grande distribution, propriétaires de leur parc.

Montrer aux industriels l’économie qu’ils réaliseront en passant de la propriété à la location de leur parc de palettes, tel est l’objectif de LPR, spécialiste de la location de palettes. « Jusqu’à cette année, les transporteurs offraient cette prestation. Ils vont à présent la facturer. Nous communiquons donc sur les prix à un moment opportun où les prospects reverront certainement leur mode de fonctionnement car les prix pratiqués par les transporteurs ont grimpé de 7 à 8 % en un an », explique Hervé Fourcade, directeur commercial de LPR.

L’entreprise a repris une étude de Cap Gemini effectuée il y a trois ans sur les coûts de logistiques et de transports. En réactualisant les données, elle l’a exploitée dans le cadre d’un e-mailing destiné à un millier de directeurs de la logistique des entreprises fournisseurs de la grande consommation, propriétaires de leur parc de palettes. L’e-mailing sera envoyé au cours de la première quinzaine de novembre et les quatre commerciaux du loueur effectueront ensuite une campagne de relance téléphonique. « Nous avons déjà ciblé ces clients mais sans mettre en avant la notion de coût et sans une étude comparative à la clé confrontant leurs propres dépenses et celles qu’ils feraient en nous choisissant ! », relate Hervé Fourcade.

LPR compte aujourd’hui 130 clients auxquels il fournit une prestation complète de locations de palettes (transports des usines vers les hypermarchés, ramassage). Le prestataire cible les fournisseurs de la grande distribution sur quatre rayons qui sont l’épicerie, les liquides, l’hygiène et les produits frais. « Nous touchons ici les prospects qui disposent d’un potentiel intéressant pour nous. Nous ne livrons que des camions complets, donc d’importants volumes, souligne Hervé Fourcade qui souhaite préserver sa stratégie de concentration sur ces quatre rayons. « C’est une façon de nous différencier de la concurrence ».