Mon compte Devenir membre Newsletters

La bijouterie-horlogerie-joaillerie en recul

Publié le par

Le marché régresse de 4%, avec un chiffre d’affaires de 5,1 milliards d’euros. Les bijoux en argent tirent leur épingle du jeu, grâce notamment à la mode.

Le comité professionnel de développement de l’horlogerie, de la bijouterie, de la joaillerie et de l’orfèvrerie revendique un chiffre d’affaires de 5,1 milliards d’euros en 2003. Ce montant s’affiche à la baisse (-4%) pour la deuxième année consécutive (–3% en 2002). Le bijou en or occupe toujours la première place, avec 58% des ventes, suivi des montres (19%), des bijoux fantaisie (12%) et des bijoux argent, plaqué or et 9 carats (11%). L’ensemble de ces segments finit l’année 2003 à la baisse, à l’exception des bijoux argent qui bénéficient des effets de mode et de prix attractifs.