Mon compte Devenir membre Newsletters

La "phobie du lundi" touche la moitié des salariés français

Publié le par

Selon une enquête menée par Monster, 52% des salariés français déclarent souffrir de troubles du sommeil dans la nuit du dimanche au lundi, par appréhension de la semaine de travail à venir.

La phobie du lundi, un fléau mondial qui touche plus de la moitié de la population française, si l'on en croit le baromètre du site d'emploi Monster.
Même si c’est en Italie (49%), en Espagne et en Norvège (50%), suivis par le Danemark et la France (à 52%) que le stress de la nuit du dimanche au lundi est ressenti avec une importance moindre comparativement aux autres pays, elle touche tout de même la moitié de la population voire plus.
• Les Français, les Norvégiens et les Danois sont les moins nombreux (à 28%) à confier que cela leur arrive toutes les semaines.
• Dans ces mêmes pays, plus de 20% déclarent en souffrir fréquemment, les Français à 24% suivis de très près par les Danois à 23% ou les Norvégiens à 22%.
• 30% des Français ressentent du stress en période de gros projets.

Les salariés espagnols (36%), danois ou norvégiens (31%) semblent les plus sereins : dans ces trois pays, on observe en effet le taux le plus élevé de salariés déclarant ne jamais souffrir de troubles du sommeil liés au travail.

Mais c’est aux États-Unis et en Grande-Bretagne, suivi par la Hongrie, que les salariés sont les plus nombreux à ressentir le stress du travail dans la nuit du dimanche au lundi de façon hebdomadaire ou fréquemment (respectivement à 72,6%, 72%, 71%)


À propos du Baromètre Monster
Les résultats présentés ci-dessus sont issus des votes enregistrés du 3 au 16 mars 2008 sur les sites de Monster (France, Etats-Unis, Grande-Bretagne, Allemagne, Irlande, Belgique, Pays-Bas, Italie, Espagne, Finlande, Suède, Norvège, Danemark, Hongrie, Pologne, Suisse, Autriche) sachant qu’un internaute ne peut voter qu’une seule fois.