Mon compte Devenir membre Newsletters

Le « Masters in international management » ouvre vraiment les portes de l’international

Publié le par

Il n’y a pas que le MBA qui permet de faire une carrière à l’international. Dix-sept universités et écoles européennes qui proposent un Master international le rappellent, enquête à l’appui.

Un manager de haut niveau et mobile peut avoir suivi un autre parcours que celui du MBA. C’est ce que souligne la Cems (Comunity of european management schools), qui réunit dix-sept universités et écoles de commerce en Europe, parmi lesquelles HEC à Paris, l’Esade, à Barcelone, The London school of economics… qui proposent le Masters in international management (MIM), formation qui se déroule sur douze mois. L’organisation, qui a enquêté auprès de 500 anciens étudiants, a observé d’évidentes similitudes d’évolution de carrière entre un ancien Cems et un diplômé de programme MBA. Principal point commun : la mobilité. Près de la moitié des personnes disposant de plus de huit ans d’expérience ont vécu au moins trois année à l’étranger. Par ailleurs, les deux tiers de ces " anciens " interrogés par la Cems travaillent pour des multinationales.