Mon compte Devenir membre Newsletters

Le commerce électronique de biens techniques ne séduit pas les internautes

Publié le par

Selon l’institut d’études Gfk qui dresse un bilan européen des ventes en ligne de biens techniques, celles-ci ne se sont que peu développées en 2001.

Le commerce électronique représente 2,2% des ventes européennes (Allemagne, Grande-Bretagne, France, Italie, Espagne et Pays-Bas) de biens techniques (micro-informatique, électronique grand public, appareils photo, etc.). C’est ce qui ressort de la dernière étude de Gfk, institut d’études marketing, Ainsi, les ventes en ligne de biens techniques se sont encore développées en 2001 mais à un rythme plus modéré. Par ailleurs, l’institut d’études met en avant la quasi-égalité en termes de marché entre les entreprises click and mortar et les pure players. Ces derniers ont ainsi amélioré leur part de marché en 2001 avec une croissance des ventes de 57% par rapport à l’année précédente. Dans le même temps, les entreprises traditionnelles se stabilisaient à 13% de croissance, notamment grâce à leurs bons résultats sur les produits « grand public » dans les secteurs de l’électronique et de la photo. De plus, il est manifeste que les ventes de matériels augmentent plus vite que celles liées aux « contenus » (logiciels de loisirs, vidéo DVD, etc.) : 30% contre 6,5%. Reste enfin que les biens d’équipement ménager confirment leur faible propension à utiliser Internet comme canal de distribution, de même que les terminaux de télécom. Dans ces deux cas, le commerce électronique ne représente que 0,6% des ventes.