Mon compte Devenir membre Newsletters

Le cyber acheteur se rapproche du Français moyen

Publié le par

D’après une étude menée durant la période des fêtes pour le compte de la Fédération des Entreprises de Vente à Distance (Fevad), les nouveaux acheteurs en ligne ressemblent de plus en plus à des consommateurs «lambda».

La deuxième édition du baromètre Fevad/Directpanel sur les achats en ligne réalisés en fin d’année est riche d’enseignement pour les VADistes. La croissance observée en 2004 sur le segment du e-commerce se poursuit, notamment en termes de clientèle : 17 % des e-acheteurs en novembre/décembre 2004 effectuaient pour l’occasion leur tout premier achat en ligne. Preuve que l'e-commerce a gagné une crédibilité nouvelle pour qu’on le teste à l’occasion d’une période aussi cruciale que Noël. Plus intéressant, le profil de ces nouveaux acheteurs se rapproche de celui de la population française : plus de femmes, plus de personnes âgées de plus de 35 ans, plus de revenus modestes… Finis le temps des clichés où l’internaute était forcément un jeune homme urbain et riche. L’e-commerce semble vraiment rentrer dans les mœurs. La meilleure preuve ? Après les produits culturels, qui continuent tout de même à être en tête des meilleures ventes, de plus en plus de produits faisant le fonds de commerce de la VAD «traditionnelle» prennent leur place au palmarès des best-sellers de l’e-commerce. Les vêtements et chaussures (4e catégorie de produits la plus vendue), les jeux et jouets (7e) et les parfums et cosmétiques (9e) constituent, en effet, les plus fortes hausses de Noël 2003.