Mon compte Devenir membre Newsletters

Le poids des intranets mal coordonnés

Publié le par

L’intranet est un outil stratégique pour une entreprise. Mais selon une étude de Nielsen Norman, cela peut aussi être un coût important s’il est mal conçu.

Disposer d’un intranet c’est bien, mais le rendre cohérent c’est mieux ! C’est même indispensable selon le cabinet d’études Nielsen Norman qui a effectué une étude en France sur 14 intranets d’entreprises allant de 100 à 100 000 salariés. Résultat : il en ressort que les sites internes destinés à faciliter la vie des collaborateurs au bureau sont des zones où règne une véritable anarchie. L’étude souligne l’absence de liens clairs, la difficulté d’effectuer des recherches faciles et donc de trouver la bonne information au bon moment. Ce qui explique cette situation ? C’est d’abord la “ dispersion ”, l’éparpillement en plusieurs sites. Très souvent en effet, une grande entreprise met en place plusieurs intranets, par exemple, l’un dédié aux ressources humaines, l’autre au commercial, l’autre à la logistique, etc. Or, ces sites, dont la responsabilité et la gestion incombent à plusieurs personnes sont mal - voire pas du tout – coordonnés entre eux. Ces problèmes de fragmentation de l’information représentent, selon les auteurs de l’étude, un sérieux manque à gagner, chiffré à 15 millions de dollars par an pour une entreprise de 100 000 salariés. En effet, les analystes ont calculé qu’un collaborateur peut passer près de 200 heures de travail chaque année à rechercher des informations nécessaires à son travail sur un intranet mal conçu. A l’inverse, ils ont estimé que les mêmes recherches ne nécessitaient que 27 heures par an et par personne sur un site bien fait avec une information claire. Or, la solution pour obtenir ce résultat est simple : il suffit de regrouper l’ensemble des sites sur un seul et même portail donnant accès à toutes les informations. C’est d’ailleurs ce qu’a fait Air Liquide – distingué pour cela par les intranets d’or 2002 de la Cégos - en donnant à ses collaborateurs un point d’accès unique pour la centaine d’intranets du groupe.