Mon compte Devenir membre Newsletters

Le réseau d'affaires BNI part à la conquête de la France

Publié le par

BNI, 1er réseau de recommandations d'affaires au niveau mondial, poursuit son déploiement en France en s'ouvrant aux principales villes de province.

Créé en 1985 en Californie sur un concept à la fois simple et très efficace, le réseau d'affaires BNI (Business Network International) compte aujourd'hui plus de 103 000 membres répartis dans 40 pays. Il a généré, en 2007, près de 5,5 millions de recommandations d'affaires, induisant un volume d'échanges commerciaux d'environ 2 milliards d'euros.
Introduit en France fin 2004, BNI s'est rapidement développé en région francilienne, où il compte déjà une trentaine de groupes très actifs. Il entame à présent son déploiement sur l'ensemble des régions françaises. Ce réseau concerne tous les entrepreneurs, dirigeants de PME et TPE, artisans, commerçants professions libérales qui souhaitent accroître leur chiffre d'affaires et obtenir des résultats tangibles à court, moyen et long terme en adhérent à un réseau professionnel de niveau mondial.
Le principe de BNI repose sur une méthode marketing bien connue : la recommandation par le bouche à oreille. Mais ce qui fait sa puissance et son efficacité, c'est que cette technique a été développée en un modèle à la fois fortement structuré et d'une grande facilité d'application, qui lui confère un caractère universel : BNI peut ainsi s'appliquer à tous les milieux d'affaires et toutes les cultures - métiers. Cette transversalité constitue l'une des spécificités de BNI : la diversité de ses membres.
Chaque groupe, constitué localement d'une vingtaine de personnes venant de tous les horizons métier, mais avec un seul représentant par profession pour éviter les conflits d'intérêt, se réunit autour d'un petit déjeuner hebdomadaire. L'objectif est clairement annoncé : accélérer la croissance et l'efficacité de chacun des membres et contribuer à générer pour lui du “new business” en le recommandant. Lors de ces réunions, sont organisés des ateliers visant à développer les compétences commerciales des membres du groupe, à favoriser les échanges et à acquérir une bonne connaissance de l'activité de chacun pour devenir ensuite capable de le recommander dans sa propre sphère professionnelle et privée.
L'efficacité de BNI repose aussi sur le contrat moral qui lie les membres d'un groupe. Il répond au principe simple : “givers gain” ; celui qui donne des recommandations en reçoit lui-même par un juste “retour d'ascenseur”, et c'est parce que tout le monde donne, que tout le monde reçoit. C'est cette réciprocité des échanges qui permet aux membres d'un même groupe de s'apporter mutuellement des affaires. Chacun s'engage également à respecter les valeurs de BNI, basées sur la confiance, la solidarité, le professionnalisme et le respect des normes éthiques qui régissent chaque profession représentée.
Le principe de BNI va au delà d'une simple rencontre entre membres du réseau : chaque groupe fonctionne de façon proactive et se fixe des objectifs et des résultats à atteindre comme au sein d'une entreprise. Pour suivre son efficacité et son dynamisme, il établit des statistiques et met en place des tableaux de bord qui révèlent les indicateurs de performance et permettent de définir en permanence des axes de progrès.
« L'efficacité de BNI repose essentiellement sur trois points qui lui sont spécifiques, précise Marc Willam Attie, directeur du développement de BNI France. D'une part, sa diversité fait la richesse des échanges : il y a peu de réseau où l'on trouve à la fois un artisan électricien, un expert-comptable, une société de formation, un fleuriste ou un informaticien… Le groupe ainsi formé doit savoir travailler efficacement et dans une ambiance conviviale. D'autre part, BNI développe la culture du résultat, ce qui est nouveau pour un réseau d'affaires en France : réussir à parler d'argent, de business, réussir à dire simplement à autrui que l'on attend quelque chose de lui, peut surprendre de prime abord. Mais ce que nous observons, c'est qu'au contraire, cette position très claire affranchit les entrepreneurs d'une forme de complexe et finalement libère les énergies. C'est, enfin, l'organisation fortement structurée de BNI qui permet de créer de la valeur à partir du réseau. C'est d'ailleurs pour cela que 75 % des membres de BNI, sont aussi membres d'autres réseaux professionnels. BNI ne se pose pas comme un réseau concurrent : il est complémentaire. »
BNI compte donc désormais se développer sur les grandes villes de France, notamment Lyon, Toulouse, Lille, Marseille et Montpellier. La cotisation annuelle est de 700 euros.

Rens. : www.bnifrance.fr