Mon compte Devenir membre Newsletters

Les 600 agents d'Aréas participent à une course à la voile… virtuelle

Publié le par

Pour mobiliser et fédérer le réseau d'agents autour du nouveau groupe Aréas Assurances, l'agence Le Caméléon a imaginé une opération de motivation qui conduit chaque agent à prendre la barre d'un bateau engagé dans une course à la voile virtuelle.

Comment mobiliser deux réseaux hier concurrents autour d'une nouvelle identité qui les réunit désormais ? Comment faire naître sur le terrain une culture d'entreprise et de marque ? La direction commerciale du groupe Aréas Assurances, fusion de la Mutuelle du Poitou et d'Aréas Dommages, a demandé à l'agence Le Caméléon de réfléchir à une opération de motivation visant à mobiliser les 600 agents commerciaux. Résultat ? Depuis déjà trois mois, chaque agent Aréas a embarqué, avec ses collaborateurs, sur un bateau pour une course au large virtuelle. Un univers qu'Aréas, sponsor du skipper David Lancry, connaît bien… Arrivés début février à La Rochelle, les skipper sont repartis en direction de Madère puis de Salvadore de Bahia, la destination finale. Les 12 équipages qui passent la ligne d'arrivée en tête, lors de chacune des étapes, cumulent des points qui leur ouvrent les portes de la boutique en ligne. L'arrivée est prévue en juillet. Pendant la course, les skippers peuvent bénéficier de “vents favorables” qui jouent le rôle de booster. Par ailleurs, l'agence a demandé à chaque skipper de miser sur un ou deux produits. « En désignant à l'avance le ou les produits sur lesquels ils pensant faire un “carton”, nous voulions que les participants se sentent impliqués et qu'ils ne subissent pas l'opération. Le message é été bien perçu », explique Rémy Villebrun, associé chez le Caméléon. Une opération volontairement très transparente : chaque participant accède au détail complet de points (vente, pondération, bonus…). Le résultat ? « Il est trop tôt pour mesurer l'impact direct sur la production des agents, en revanche, l'accueil de l'opération par le terrain a été extrêmement positif », argumente Rémy Villebrun. « Un challenge digne d'un grand réseau », commentent les participants!